Comment je me suis reconvertie dans le marketing digital

reconversion réussie dans le marketing digital @clesdudigital
Isabelle Lucotte

La rubrique « Talents » donne désormais la parole à des professionnels qui racontent leurs parcours, leurs formations, leurs objectifs. Cette semaine nous dressons le portrait d’Isabelle Lucotte, qui raconte sa reconversion réussie dans le marketing digital.

Quand Isabelle Lucotte reprend ses études, après vingt ans passés dans le marketing, le développement produit auprès de grands comptes, elle sait que son métier tel qu’elle le pratique est devenu obsolète. Cette diplômée de l’ICD, École de commerce et de marketing basée à Paris et Bordeaux exerce depuis 1991 un marketing très opérationnel totalement coupé des stratégies de communication et de marketing digital.

Chez Teraillon qu’elle intègre à l’issue de son diplôme, elle devient chef de produit. Puis, notamment chez Lotus, un des leaders de la vaisselle jetable, son poste consiste essentiellement à faire du développement produit via l’analyse du marché, l’étude des panels Nielsen, et à définir un merchandising adéquat. Peu de stratégie marketing élaborée dans ses missions mais le suivi de marques distributeurs et leur placement ainsi que la mise en place d’une communication visuelle pérenne en magasin.

L’arrivée massive du digital redistribue les cartes et elle pressent que de nouvelles perspectives de carrières pourraient s’ouvrir. « Mais le digital, en milieu de carrière, pour quelqu’un de ma génération, c’est-à-dire non digitale native… » doute-t-elle. Isabelle Lucotte se rend cependant compte qu’en tant que spécialiste du marketing, elle « n’est pas capable d’intégrer un levier digital dans une stratégie ». Elle en déduit donc qu’il devient urgent de se renouveler.

Mais comment ? Au début, Isabelle Lucotte choisit de se constituer une base, un socle qui pourra être le prélude à une formation continue plus poussée. Elle décide de suivre la formation en ligne gratuite « Les Ateliers du Numérique », proposée par Google. « J’y ai découvert tous les leviers indispensables, les mots clés, la partie analytique, la géolocalisation, l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) etc ». Après ce premier galop d’essai qui débouche sur une certification, Isabelle Lucotte approfondit avec Google Analytics Academy. « C’est à ce stade que j’ai commencé à comprendre les coulisses d’une stratégie marketing digitale, les bons leviers à intégrer. Cela m’a ouvert les champs des possibles. Et c’est là que j’ai réalisé que j’étais un peu dépassée », se souvient-elle.

Intégrer les leviers du digital dans une stratégie marketing

La professionnelle passe alors à la vitesse supérieure et décide de reprendre ses études, toujours à l’ICD, son école de cœur. Elle y obtient en septembre 2019 un MBA Commerce & Marketing qui forme les futurs managers de la Relation Client et Marketing dans un contexte globalisé et intègre les spécificités des marchés européens. Une formation en alternance qui la conduite à travailler, en contrat de professionnalisation, dans la TPE distributeur d’articles de puériculture, Gamin Tout Terrain, où elle est toujours aujourd’hui. Son poste consistant à superviser la livraison auprès de grosses puéricultures et de leaders du e-commerce. « Nous commercialisons auprès de pure players, comme Cdiscount et Amazon ».

La digitalisation du commerce transforme en profondeur les fabricants et les métiers de la vente et du marketing

Or, Amazon n’a plus d’acheteurs professionnels depuis 18 mois. Tout se passe en ligne, via la plateforme européenne « Seller central ». « J’ai donc découvert un commerce totalement digitalisé, je me retrouve à comprendre comment fonctionne cette plateforme pour que mes produits se vendent. C’est moi qui « markete » mes produits, c’est moi gère mes stocks… toujours via ce récent dispositif d’Amazon. En bref, je me suis retrouvée à appréhender une nouvelle forme de commerce et de marketing qui conduit le fonctionnement de l’entreprise, qu’elle soit une Tpe ou une Pme, à se transformer digitalement pour suivre », détaille Isabelle Lucotte. Elle insiste : « si vous n’avez pas une bonne maîtrise des datas notamment, vous influez négativement sur la visibilité du produit et vice-versa. C’est aussi vous qui définissez le prix de vente, qui orchestrez des ventes flashs et les stoppez quand vous le jugez bon etc. Vous avez une autonomie totale et le retour de toutes vos actions, notamment évidemment toutes les données concernant les commandes. Le système se nourrit et s’enrichit au fur et à mesure. En parallèle, Amazon vous fait des recommandations sur l’ensemble du mix-marketing ».

Cet écosystème est propre au géant de l’e-commerce. De nouvelles formes de commerce impactent fortement les compétences, ainsi que tout le système d’information de l’entreprise. Ironie de l’histoire ? La TPE d’Isabelle Lucotte n’avait pas encore de site internet. Celui-ci sera développé prochainement. Les curseurs de la transformation digitale sont partout.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.