Les grands distributeurs encaissent mal les crypto monnaies

Le bitcoin et l’ether sont peu acceptés par les commerçants de détail en France. Ces moyens de paiement effraient encore les financiers de la grande distribution. Et pourtant des solutions sécurisées pourraient rapidement les intéresser.

Volatile, sulfureux, et donc trop hasardeux. Même si la blockchain commence à les intéresser, les grands distributeurs se méfient de ses déclinaisons en crypto monnaies, bitcoin ou ether principalement. Et pourtant, selon le mensuel Capital, plus de 100 000 sites internet les encaisseraient déjà dans le monde. Avec quelques poids lourds aux États-Unis comme le voyagiste Expedia, le constructeur informatique Dell ou encore le e-commerçant Overstock. Microsoft, le seul, accepterait même les bitcoins partout dans le monde pour du contenu dans ses boutiques Windows et Xbox depuis 2014.

En France, rien de tout . . .

/... la suite de cet article est réservée aux abonné(e)s Premium /

Je ne suis pas abonné Premium mais je veux lire cet article ! A partir de 15 € TTC pour lire tous les articles Premium pendant 15 jours ou plus si affinité.

Je suis déjà abonné Premium, je m'identifie

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.