L’opinion d’un proche est le critère le plus influent pour l’achat

social data et les sondages @clesdudigitalA l’approche de 2020, études et enquêtes se multiplient pour tenter de prédire le futur. La société d’origine britannique Brandwatch, spécialiste de l’analyse des données social media a combiné la social data et les sondages auprès de milliers de personnes à travers le monde pour identifier les plus grandes tendances consommateurs à venir.

Quelques 8000 personnes en Australie, France, Allemagne, Malaisie, Mexique, Singapour, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis ont été ainsi interrogées avec la société d’études Qriously en août 2019. Dans cette étude, l’entreprise apporte des réponses sur les technologies que les consommateurs imaginent comme les plus transformatrices en 2020, les facteurs qui motivent les décisions d’achat à l’échelle de la planète et les critères qu’ils recherchent et privilégient dans leurs choix pour différentes industries. « Nous voulions connaître l’opinion du public sur les technologies émergentes ou en plein essor susceptibles d’avoir le plus grand impact en 2020. Nous avons choisi différents types de technologies et mis en miroir les conversations qu’elles génèrent sur les médias sociaux avec les 8000 réponses obtenues à notre enquête sur les innovations susceptibles de bouleverser nos habitudes. Pour cette question, les répondants ne pouvaient choisir qu’une seule réponse », expliquent les auteurs.

C’est la 5G, qui est à la portée de nombreux pays un peu partout dans le monde, qui fait beaucoup parler d’elle et arrive ainsi en tête sur les médias sociaux, suivie de l’intelligence artificielle et des voitures autonomes. Mais les personnes qui ont été interrogées pensent que ce sont les énergies renouvelables qui constitueront l’innovation technologique la plus importante en 2020 (en particulier les consommateurs français à 28% et plus enclins que les personnes dans d’autres pays à voter pour ce thème).

L’étude montre des différences selon les pays mais aussi selon les tranches d’âges. Les répondants les plus âgés (55 ans et plus) étaient plus susceptibles de choisir les énergies renouvelables que toute autre tranche d’âge, les 45-54 ans étaient davantage tournés vers l’Internet des objets, les 25-34 vers la 5G et les cryptomonnaies et les 18-24 ans avaient plus tendance à choisir l’IA, les robots et la réalité virtuelle ou augmentée.

Le marketing d’influence peu efficace ?

Brandwatch a aussi voulu connaître les facteurs que les consommateurs prennent le plus en compte au moment d’acquérir un produit ou un service. A cette question, les personnes interrogées pouvaient choisir autant de réponses qu’elles le voulaient. «Les répondants indiquent clairement que l’opinion de leur proche reste le facteur le plus important, bien que l’expérience client avant achat et les opinions en ligne obtiennent également un joli score. Très peu d’entre eux pensent que les posts publiés par les influenceurs ont un effet sur leurs habitudes ». L’enquête semble ainsi suggérer que le marketing d’influenceurs n’est pas particulièrement efficace. «Il faut cependant faire le distinguo : premièrement, entre ce qui semble nous influencer et ce qui nous influence réellement, et il ne s’agit pas forcément des mêmes choses. Deuxièmement, entre les différents types d’influenceurs, l’enquête ne donnant pas plus d’information, il est fort possible que nos répondants se soient imaginés des méga-influenceurs ou des célébrités, et non des micro-influenceurs qui démontrent chaque jour un peu plus leur valeur », soulignent les auteurs de l’étude. En France comme dans la plupart des pays ce sont les opinions de la famille, des amis ou des collègues qui ont recueillies les plus de votes et les Français se sont révélés plus susceptibles que les habitants des autres pays à voter pour la durabilité et le comportement des cadres dirigeants. Globalement, il y a aussi des différences selon les tranches d’âge. Les 45-54 ans se sont révélés les plus susceptibles de choisir l’expérience client avant l’achat, les 18-24 et les 25-34 ans sont ceux qui ont le plus voté pour les opinions en ligne et enfin 18-24 ans étaient aussi plus susceptibles que les autres tranches d’âge de choisir les posts d’influenceur, la durabilité et, étonnamment, la publicité.

Enfin Brandwatch dévoile ce que le public aime, déteste, et quels sont les critères de choix les plus importants dans une dizaine de secteurs d’activité. Dans la mode (luxe et prêt-à-porter), tous les pays se soucient davantage de la qualité que du coût, bien que les répondants français et américains aient plus voté pour le coût que ceux des autres pays (en France seulement 1% sépare la qualité, à 35%, du coût à 34%) Les répondants espagnols et mexicains accordent beaucoup plus d’importance à la commodité que ceux des autres pays et en Allemagne, les répondants se soucient un peu plus de la durabilité que ceux des autres pays, bien que ce sujet ne soit généralement pas une priorité. Autour des marques du secteur de l’alimentation, ce sont les déchets plastiques qui occupent une part importante de la conversation, même si, selon un récent sondage, seulement 1,9% des consommateurs américains pensent que la durabilité est l’attribut le plus important pour les marques de cette industrie contre 6,3% des consommateurs français.

En examinant les résultats de l’enquête pour l’ensemble des industries, Brandwatch a également détecté les critères pour lesquels chaque pays était sur- et sous-représenté. En France ce sont les critères de durabilité et de prix qui obtiennent le pourcentage le plus élevé de réponses quels que soient les secteurs d’activités.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*