Contentsquare s’engage à faciliter l’accès au numérique pour tous

accessibilité des contenus numériques @clesdudigitalContentsquare se donne une nouvelle mission. L’éditeur d’une plateforme expérience analytics rachète Adapte Mon Web et crée une fondation pour faciliter l’accessibilité des contenus numériques.

« Notre job c’est d’améliorer les expériences utilisateur pour tous », souligne Jonathan Cherki, fondateur et CEO de Contentsquare. Créée en 2018 à Lyon par Marion Ranvier, Adapte Mon Web propose une solution d’assistance simple et innovante, développée par des professionnels de santé et des chercheurs spécialistes en troubles cognitifs, avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale. Sa technologie permet à chaque visiteur de modifier en temps réel l’apparence d’un site internet et de paramétrer son confort de lecture en ajustant la taille des textes, les contrastes, en utilisant une synthèse vocale, sans jamais changer le code du site.

La jeune pousse propose aussi des services d’audit et de scoring pour aider les entreprises à s’assurer que leur contenu digital est entièrement accessible. Elle a également développé des outils pour que les parents, professeurs et professionnels de santé adaptent de façon simple tout type de contenu numérique pour les enfants dyslexiques ou présentant des troubles de la vue. « Vingt pourcent de la population rencontre des difficultés sur les sites en ligne. Ayant moi-même des problèmes de dyslexie je sais à quel point cela peut être compliqué », explique Marion Ranvier.

@clesdudigital
Jonathan Cherki

Répondre à de nouvelles contraintes légales

Pour développer la solution qui doit permettre un confort de lecture et un meilleur accès à tous, la jeune femme s’est entourée d’une équipe de cinq personnes dont deux développeurs. Plusieurs entreprises parmi lesquelles le groupe SEB ou encore Nespresso l’ont déjà déployées. L’accessibilité aux services numériques devient aujourd’hui un enjeu majeur pour les entreprises qui devront aussi répondre à de nouvelles contraintes légales. Un rapport a d’ailleurs été remis sur ce sujet lors de la Conférence nationale du handicap (CNH) qui s’est tenue en février dernier en France.

« Les questions d’inclusion numérique sont au cœur des réflexions du Conseil ; le numérique ne doit être une ligne de fracture supplémentaire pour personne. Pour les personnes en situation de handicap, le numérique est une formidable opportunité d’accès aux services publics, aux savoirs et à la culture. Toutefois, cette opportunité restera vaine tant que nous ne ferons pas un effort collectif pour rendre le numérique accessible », a alors déclaré Salwa Toko, présidente du Conseil national numérique.

En France le RGAA (Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations) encadre d’ores et déjà l’accessibilité de certains contenus et d’autres normes devraient voir le jour. Si 88% des Français de 12 ans et plus étaient connectés à internet en 2019 selon les données du Baromètre du Numérique, cette accessibilité numérique reste toujours très inégalitaire pour les personnes en situation de handicap mais aussi les plus âgés. Les 70 ans ou plus n’étaient ainsi que 58% à se connecter en 2019.

Évaluer le niveau d’accessibilité des sites

Contentsquare va dans un premier temps intégrer les équipes et l’expertise d’Adapte Mon Web. La solution disponible dans plusieurs langues va venir enrichir sa plateforme d’analyse déployée auprès de 700 clients et elle continuera d’être développée par l’éditeur. « Nous allons mettre à disposition un service d’audit pour aider les marques à évaluer le niveau d’accessibilité de leurs sites et leur permettre de se conformer aux standards en vigueur », précise Jonathan Cherki. La technologie déjà utilisée par 15 000 enseignants, professionnels de santé et parents sera par ailleurs proposée par la fondation à l’ensemble des universités, écoles et professionnels de santé qui le souhaitent.

« Aujourd’hui, alors que plus d’un milliard de personnes dans le monde vivent avec un handicap sous une forme ou une autre – y compris les déficiences visuelles, auditives ou cognitives – 70 % des sites web ne leur sont pas accessibles. Dans un monde en transformation accélérée vers le tout digital, il faut que cela change. Et nous nous efforçons de montrer la voie y compris avec cet investissement qui doit faciliter l’accès au web à tous ceux qui en ont besoin », explique Jonathan Cherki. L’entreprise qui a levé 190 millions de dollars en mai dernier dernier, devrait par ailleurs annoncer d’autres acquisitions prochainement.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 − dix =