L’E-commerce accélère partout dans le monde

e-commerce accélère en France et dans le monde @clesdudigitalL’ e-commerce accélère en France et dans le monde. Selon l’organisation internationale Mazars, spécialisée dans l’audit et le conseil, le marché de l’e-commerce est évalué à 1 800 milliards d’euros dans le monde, affichant une croissance de 17% en 2017.  L’étude « E-commerce : risques et opportunités en 2017 » en collaboration avec la Ecommerce Foundation et à laquelle il se réfère a été réalisée auprès de 300 acteurs de la distribution à travers le monde.

« Le taux de pénétration d’internet est grandissant ; aux Etats-Unis il est de 70% et il atteint 58% en Europe. Près d’un acteur interrogé sur deux anticipe même une croissance encore plus forte à l’avenir et un impact majeur sur leur secteur. Sans surprise l’Asie est en pleine explosion avec une hausse de 20% de l’activité du commerce en ligne, l’Amérique du Nord connait un ralentissement de 9% tandis que l’Europe enregistre une forte croissance, de l’ordre de 19% »,

commente Isabelle Massa, associée Mazars qui pointe aussi les enjeux de protection des données et de cyber sécurité « qui n’ont jamais été aussi prégnants ». Si 40% des acteurs interrogés réalisent des ventes e-commerce à l’international et 25% déclarent leur intention de le faire prochainement, ils sont cependant 16% à estimer que leurs organisations ne sont pas assez agiles pour répondre aux enjeux de ce développement. Parmi les principaux risques à l’internationalisation les acteurs mentionnent ces problématiques de cyber sécurité, les enjeux de protection des données personnelles ainsi que la réputation à l’heure des réseaux sociaux. « L’ e-commerce est en pleine expansion et continue de gommer les frontières géographiques. Il revêt de nouvelles formes avec l’achat via le smartphone ou la tablette avec notamment un boom des applications mobiles. Livrer au bon endroit et au bon moment, ces préoccupations sont devenues fondamentales. Mais des inquiétudes se posent également concernant la sécurité des paiements », ajoute Franscisco Sanchez, associé Mazars France expert du secteur de la distribution.

Ces données sur la croissance du e-commerce, corroborent la dernière étude de la Fevad, Fédération du e-commerce et de la vente à distance. Avec une progression de 16% au  troisième trimestre, les ventes en ligne devraient dépasser la barre des 80 milliards d’euros cette année en France. Le volume augmente car le nombre de sites actifs s’accroit (la Fevad en dénombre 210 830,  soit 8% de plus qu’en 2016), tout comme le nombre d’acheteurs (1,9 million de plus qu’il y a un an) et leur fréquence d’achat. On frôle ainsi les 10 transactions par acheteur sur le trimestre. Au total, le montant dépensé par acheteur et par trimestre s’élève à 650 euros soit 55 euros de plus qu’au 3ème trimestre 2016. Comme partout dans le monde, les ventes sur terminaux mobiles ne cessent aussi de progresser. Elles représentent déjà une vente sur trois pour la centaine de grands sites marchands qui participent au panel de la Fevad. Sur le site Vente Privée,  le mobile représenterait déjà plus de 57%  des achats.

Enfin le volume d’affaires réalisé sur les places de marché continue de se développer, enregistrant une hausse de +16% au 3ème trimestre. « Sur l’année les ventes en ligne devraient progresser de +14%. Elles sont boostées par le mobile. De plus les indicateurs de qualité et de satisfaction sont au beau fixe. Les marques s’adaptent de mieux en mieux aux nouveaux modes de consommation, les plateformes se simplifient, les commerces installent des tablettes interactives dans leurs points de ventes et le wifi gratuit est présent dans de plus en plus de villes. Toutes ces évolutions renforcent, bien entendu, la tendance à la consommation en ligne », souligne Marc Lolivier, délégué général de la Fevad.

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 × 4 =