El Corte Inglés se déleste de sa filiale technologique auprès de Gfi

Corte Inglés informatique Gfi @clesdudigitalAprès avoir vendu sa division paiement et monétique à Ingenico, le groupe de grands magasins espagnol El Corte Inglés cède sa filiale informatique à Gfi.

Après avoir signé un accord en décembre dernier pour acquérir 100% d’Informática El Corte Inglés (IECISA), la filiale informatique du géant de la distribution espagnol, l’entreprise de services du numérique française (ESN) Gfi vient de finaliser cette opération. Spécialisée dans le conseil en technologie, notamment dans le domaine de la transformation digitale, IECISA a été fondée en 1988 et a réalisé un chiffre d’affaires de 703 millions d’euros en 2019. Multisectorielle, elle développe une offre de services dans les univers du commerce électronique et de la gestion de la relation client, apporte également son expertise en matière d’industrie 4.0, de cybersécurité, dans les postes de travail intelligents et les ERP (SAP) et dispose de son propre cloud public, situé en Espagne. L’acquisition de IECISA renforce la présence de Gfi sur la péninsule ibérique et en Amérique du Sud et vient compléter l’offre de conseil et en intégration de systèmes digitaux dans les secteurs retail, transport, gouvernements, smart cities, assurance, santé, etc. “Le Groupe atteindra ainsi les 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur 2019 (pro forma), dont 60 % à l’international, 27 000 collaborateurs dans 26 pays, faisant de Gfi une ESN de référence en Europe et dans le monde. Ces perspectives de croissance se matérialisent en opportunités d’emplois, Gfi s’apprête à recruter 4 000 personnes à l’international en 2020”, souligne Vincent Rouaix, pdg de Gfi.

En 2017, El Corte Inglés avait vendu IECISA Electronic Payment System, fournisseur de solutions d’acceptation de paiement et de monétique centralisée en magasin, en mode SaaS (software as a service) via sa plateforme propriétaire, au groupe Ingenico. Le groupe espagnol s’est lancé dans une stratégie axée sur la diversification qui lui a permis d’acquérir une position solide dans le secteur des voyages et des assurances. Il est confronté à un niveau d’endettement élevé qu’il lui faut réduire. Les désinvestissements comprennent aussi la vente d’actifs immobiliers.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 + huit =