Les technos apprendront à comprendre l’humain selon Gartner

tendances technologiques stratégiques @clesdudigitalComme chaque année, Gartner livre les dix principales tendances technologiques stratégiques que les entreprises devront suivre de près en 2020.

Le cabinet met cette année en exergue « L’espace intelligent, un environnement physique dans lequel les personnes et les systèmes technologiques interagissent dans des écosystèmes de plus en plus ouverts, connectés, coordonnés et intelligents ». Comme l’explique David Cearley, vice-président de Gartner : « De multiples éléments – y compris les personnes, les processus, les services et les choses – se rassemblent dans un espace intelligent pour créer une expérience plus immersive, interactive et automatisée. »  

L’hyper-automatisation

L’hyper-automatisation est la combinaison de nombreux logiciels de machine learning, et d’outils d’automatisation pour livrer un travail. Selon Gartner, l’un des principaux objectifs de l’hyper-automatisation est de comprendre l’éventail des mécanismes d’automatisation, la façon dont ils sont reliés les uns aux autres et dont ils peuvent être combinés et coordonnés. Cette tendance a été amorcée avec l’automatisation des processus robotiques (RPA) mais l’hyper-automatisation nécessite « une combinaison d’outils pour aider à la réplication des parties où l’humain est impliqué dans une tâche ». 

Multi-expérience

D’ici à 2028, l’expérience de l’utilisateur (UX) subira de profonds changements liés à sa perception du monde numérique et à la manière dont il interagit avec lui. Les interfaces conversationnelles, la réalité virtuelle , la réalité augmentée et la réalité mixte contribueront à cette évolution. Et ces technologies d’IA permettront aussi de mieux comprendre et d’anticiper les intentions des utilisateurs. « Cette capacité à communiquer avec les utilisateurs à travers de nombreux sens humains offrira un environnement plus riche pour fournir des informations nuancées. » a déclaré Brian Burke, vice-président de la recherche chez Gartner.

tendances technologiques stratégiques @clesdudigital
David Cearley

Démocratisation de l’expertise

D’ici 2023, Gartner s’attend à ce que plusieurs expertises métier se démocratisent notamment dans le domaine des données et de l’analytics, du développement d’applications (grâce à la conception sans code et à faible code, ou » no code low code »), et dans le savoir général. Les professionnels non informaticiens auront accès à une gamme d’outils et de systèmes experts qui leur permettront d’exploiter et d’appliquer des compétences spécialisées au-delà de leur propre expertise.

Humain augmenté

Dispositifs portatifs et implants devraient améliorer les capacités physiques de l’humain tandis que ses connaissances seront « augmentées » par l’accès à l’information et à des applications et le développement de nouvelles interfaces homme/machine.  «Au cours des 10 prochaines années, les niveaux croissants d’augmentation physique et cognitive pour l’homme « augmenté » prédomineront», selon le cabinet.

Transparence et traçabilité

Les consommateurs sont de plus en plus conscients que leurs informations personnelles sont précieuses et exigent de les contrôler. Au fur et à mesure que les organisations adopteront l’intelligence artificielle (IA) et les algorithmes de machine learning, elles devront aborder les questions de confidentialité, de propriété et de contrôle des données, ainsi que les questions éthiques qui découleront de l’utilisation des modèles IA.

L’Edge computing renforcé

Edge computing, ou informatique en périphérie, dans laquelle le traitement de l’information, la collecte et la livraison du contenu sont placés au plus près des sources, va dominer dans quasiment toutes les industries. «L’intérêt actuel pour l’edge computing découle en grande partie de la nécessité pour les systèmes IoT de fournir des fonctionnalités déconnectées ou distribuées pour des industries spécifiques telles que la fabrication ou la vente au détail. Les dispositifs complexes, notamment des robots, des drones, des véhicules autonomes et des systèmes opérationnels vont accélérer ce changement».

tendances technologiques stratégiques @clesdudigital
Brian Burke

Le cloud distribué

Le modèle centralisé de la plupart des services cloud publics devrait évoluer vers une architecture davantage distribuée et ouvrir une nouvelle ère dans le cloud computing. Les services de cloud seront distribués dans différents emplacements et le fournisseur assumera la responsabilité de l’exploitation, de la gouvernance, des mises à jour et de l’évolution des services.

Objets autonomes

Les progrès de l’intelligence artificielle permettront à de plus en plus de dispositifs connectés de fonctionner et d’évoluer sans intervention humaine. À mesure que la capacité technologique s’améliore, que la réglementation le permet et que l’acceptation sociale grandit, ces objets autonomes gagneront du terrain.«Nous nous attendons à ce que les objets intelligents autonomes axés sur la collaboration, fonctionnent ensemble, indépendamment de l’humain». Sur le marché de la livraison, un véhicule autonome embarquant robots et les drones pourrait effectuer la livraison finale du colis.

La blockchain pratique

Selon Gartner, la blockchain a le potentiel de réorganiser les industries en instaurant la confiance, la transparence et l’échange de valeur entre les écosystèmes d’entreprise, en réduisant potentiellement les coûts, les délais de règlement des transactions et en améliorant les flux de trésorerie. Les actifs peuvent être identifiés à leur origine, ce qui réduit considérablement les possibilités de substitution par des produits contrefaits. Le cabinet mentionne aussi la traçabilité alimentaire, la gestion de l’identité, les « contrats intelligents »où les événements peuvent déclencher des actions comme le paiement lorsque les marchandises sont reçues. Il admet néanmoins que cette technologie reste immature pour les déploiements en entreprise en raison de toute une gamme de problèmes techniques, notamment une faible évolutivité et une interopérabilité.

Sécurité et IA

Intelligence artificielle et machine learning continueront d’être appliqués pour améliorer les prises de décision dans un large éventail de cas. Mais ces systèmes vont aussi faire naitre de nouveaux défis en matière de cybersécurité, avec une augmentation massive des points d’attaque potentiels avec IoT, le cloud computing, les microservices et les systèmes hautement connectés dans les espaces intelligents. « Les responsables de la sécurité et des risques doivent se concentrer sur trois domaines clés: la protection des systèmes reposant sur l’IA, l’utilisation de l’IA pour renforcer la défense de sécurité et l’anticipation d’une utilisation néfaste de l’IA par des pirates ». 

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*