La blockchain de Carrefour est-elle novatrice ?

La blockchain de Carrefour est une version réduite de la technologie. Les informaticiens de groupe de distribution n’utilisent qu’une petite partie du code.

En annonçant le lancement de la « première blockchain alimentaire en Europe », Carrefour a présenté cette innovation comme une étape importante pour la mise en œuvre de son plan de transformation. Dans le milieu prudent et secret de la grande distribution, l’annonce fait grand bruit. Car cette technologie est généralement associée aux crypto monnaies, comme le bitcoin ou l’éther, au parfum sulfureux, spéculatif et volatile, voire à des manipulations mafieuses.

« Déjà appliquée au poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour, elle sera déployée à huit autres filières animales et végétales comme les œufs, le fromage . . .

/... la suite de cet article est réservée aux abonné(e)s Premium /

Je ne suis pas abonné Premium mais je veux lire cet article ! A partir de 9 € TTC pour lire tous les articles Premium pendant 7 jours ou plus si affinité.

Je suis déjà abonné Premium, je m'identifie

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.