Dopée par la crise sanitaire, la fintech Stripe lève 600 millions de dollars

fintech digitalisation accélérée des entreprises @clesdudigital
Patrick Collison et John Collison

La fintech Stripe profite de la digitalisation accélérée et à marche forcée de nombreuses entreprises et lève 600 millions de dollars.

La plateforme de paiement en ligne Stripe vient d’annoncer une extension de son cycle de série G, en levant 600 millions de dollars supplémentaires auprès de Andreessen Horowitz, General Catalyst, GV, et Sequoia. Ces quatre grands fonds de la Silicon Valley avaient participé à un tour de table de 250 millions de dollars en septembre dernier, valorisant la start-up à 35 milliards de dollars.

La fintech, concurrente d’Adyen et qui s’est donné comme mission « d’augmenter le PIB d’Internet », offre une solution facile à déployer et peu coûteuse pour les e-commerçants. Aujourd’hui, elle profite à plein de la crise sanitaire qui dope les ventes en ligne. « Alors que l’impact économique de Covid19 reste incertain, plusieurs années de migration vers Internet sont comprimées en plusieurs semaines. Les perturbations actuelles soulignent la nécessité d’une infrastructure fiable et facile à utiliser pour les entreprises. Dans ce contexte, le rythme des nouvelles entreprises qui s’installent sur Stripe s’est accéléré depuis le début de l’année », indique l’entreprise dans un communiqué. Stripe dont la solution a déjà été adoptée par Airbnb, Amazon, Uber, Shopify, Salesforce, Deliveroo, ou en France par Doctolib, ManoMano, Dassault Systèmes, Decathlon, Leroy Merlin, a récemment convaincu des entreprises comme Caviar, Coupa, Just Eat, Keap, Lightspeed, Mattel, NBC et Paid et elle vient d’ajouter Zoom à son portefeuille.

fintech digitalisation accélérée des entreprises @clesdudigitalPour aider ses clients à faire face à la crise sanitaire, la fintech apporte son soutien à différentes communautés, notamment les fournisseurs de télémédecine aux États-Unis. « Même les agriculteurs individuels qui n’ont aucune expérience de la gestion d’une entreprise sur internet, peuvent rapidement se lancer avec Stripe pour vendre des produits frais en ligne. Stripe aura bientôt permis aux entreprises qui ont choisi sa solution depuis l’apparition du virus aux États-Unis de réaliser un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars », ajoute la société. Le plus grand marché agricole B2B de France, RungisChezVous qui a récemment ouvert une boutique en ligne pour livrer les particuliers en produits frais sur Paris, les Hauts de Seine et le Val de Marne, utilise désormais cette solution pour vendre des marchandises directement aux consommateurs.

Le fournisseur d’infrastructures qui compte plus de 2 000 employés dans une quinzaine de bureaux, prévoit d’investir davantage dans le développement de sa plateforme, notamment en continuant à recruter dans le monde entier, en approfondissant sa gamme de logiciels pour simplifier le commerce en ligne, en accélérant son expansion géographique avec des lancements prochains en Bulgarie, à Chypre, en République tchèque, en Hongrie, à Malte et en Roumanie et en poursuivant des initiatives stratégiques ou des acquisitions, quel que soit le climat des affaires. « Des personnes qui n’avaient jamais imaginé utiliser Internet pour consulter un médecin ou acheter des produits alimentaires le font maintenant par nécessité. Et les entreprises qui ont reporté leur développement en ligne ou qui n’avaient aucune raison de le faire, ont fait le saut pratiquement du jour au lendemain », observe John Collison, président et cofondateur de Stripe. « Nous pensons que ce n’est pas le moment de reculer, mais d’investir encore plus lourdement dans la plateforme de Stripe ».

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


sept + 8 =