Les vendeurs malheureux rendent les marques peu désirables

Le cabinet RMS se penche sur le bien-être des équipes de vente au travail à l'heure des réseaux sociaux et de la multiplication des process dans les boutiques.

Les responsables et équipes de vente en boutique aiment leur métier (à 89%) mais plus d’un tiers se dit malheureux dans son quotidien au travail. Et ce pourcentage est en augmentation. Ce constat est issu de la quatrième édition du baromètre social retail sur le "bien-être en boutique" publié par le cabinet Retail Management Services (RMS). Comme pour la précédente édition, il a été réalisé avec un questionnaire adressé à des responsables, vendeurs et vendeuses de près de 300 marques, essentiellement dans l’univers du luxe et du prêt-à-porter. L’an . . .

/... la suite de cet article est réservée aux abonné(e)s Premium /

Je ne suis pas abonné Premium mais je veux lire cet article ! A partir de 15 € TTC pour lire tous les articles Premium pendant 15 jours ou plus si affinité.

Je suis déjà abonné Premium, je m'identifie

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.