Le gouvernement veut faire naitre 25 nouvelles licornes

25 licornes @clesdudigitalLe gouvernement veut que la France accouche de 25 licornes dès 2025 et vient de dévoiler la liste des entreprises qui composent le Next40.

Cedric O, le secrétaire d’État chargé du Numérique, vient de dévoiler les noms des entreprises qui composent le Next40, « les 40 start-up les plus prometteuses de la French » Tech. La liste complète est parue dans les Échos. Elle rassemble des entreprises aux profils très hétérogènes, pure-players comme BlaBlaCar, Mano Mano, Veepee, ou Vestiaire Collective, mais aussi des prestataires technologiques comme Contentsquare,  iAdvize, Klaxoon, OVH, Mirakl, PayFit, Sendinblue, ou encore Wynd. Ces entreprises ont été sélectionnées selon plusieurs critères qui pourraient évoluer selon l’article du quotidien économique (valorisation supérieure au milliard d’euros, importantes levées de fonds au cours des trois dernières années, chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros lors de son dernier exercice, croissance annuelle supérieure à 30 % lors des trois exercices précédents). Un autre indice French Tech 120 sera prochainement lancé pour élargir cette cible d’entreprises.

25 licornes @clesdudigital
Cedric O

Les heureuses élues bénéficieront de plusieurs services d’accompagnement pour s’internationaliser ou encore pour s’introduire en Bourse avec Euronext. Par ailleurs, les grands investisseurs institutionnels français s’engagent à investir 5 milliards d’euros dans les entreprises de technologies en croissance. Emmanuel Macron souhaite ainsi que la France compte 25 « licornes » valant plus d’un milliard d’euros d’ici à 2025, contre moins d’une dizaine aujourd’hui.

Au premier semestre 2019, les pépites françaises ont déjà levé presque 2,8 milliards d’euros, pour 361 opérations, soit une progression d’environ 32% par rapport à l’an dernier (1,9 milliard d’euros) selon des infos publiées sur le site French Tech. Le champion du semestre est incontestablement la plateforme de retouches photo Meero qui a levé 205 millions d’euros en juin. Mais Doctolib, avec ses 150 millions d’euros en mars, ainsi que Ynsect et ManoMano (110 millions d’euros chacun respectivement en février et avril) se sont également singularisés .

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*