L’e-commerce transfrontalier explose avec la crise sanitaire

Temps de lecture : 3 minutes

des boutiques en ligne transfrontalières européennes @clesdudigitalPour la première fois, ce sont des enseignes omnicanal avec site de vente en ligne et réseau de magasins qui constituent le top 10 des « meilleures boutiques en ligne transfrontalières européennes », selon le classement réalisé pour la troisième fois par Cross-Border Commerce Europe.

Plateforme européenne, Cross-Border Commerce Europe met en relation acteurs e-commerce et omnicanal présents dans au moins trois pays en Europe et analyse les tendances et particularités des différents marchés. Elle a mené cette étude avec CB Commerce avec le soutien deFedEx Express et Worldline. Ce classement qui compte 500 acteurs est pondéré par des critères portant sur les indicateurs SEO de performance transfrontalière, un score transfrontalier déterminé en fonction du nombre de pays couverts et le nombre et le pourcentage de visites transfrontalières. En 2020 et alors que le chiffre d’affaires en ligne B2C des produits physiques a crû de 24% pour atteindre 573 milliards, ce marché transfrontalier représente un chiffre d’affaires de 146 milliards € en 2020 (hors voyages), soit une progression annuelle record de 35%. «Les ventes en ligne transfrontalières ont surpassé les ventes en ligne globales. La principale raison de cette augmentation est l’impact de la crise sanitaire», observe Carine Moitier, fondatrice de Cross-Border Commerce Europe.

@clesdudigital
Carine Moitier

Ikea reste en tête

Au sein du Top 10 représentant 22,2% des ventes du Top 500, Ikea maintient sa position de leader et réalise un chiffre d’affaires transfrontalier de 5,1 milliards € en hausse de 11% par rapport à 2019. L’enseigne H&M se place en numéro deux mais le groupe suédois se taille la part du lion avec ses deux autres marques principales Cos et & Other Stories qui font leur apparition dans le classement respectivement à la huitième et la dixième place. «La boutique en ligne H&M compte en moyenne 90% de visiteurs transfrontaliers, atteignant près de 4 milliards € de chiffre d’affaires transfrontalier hors de Suède en 2020. H&M démontre avec & Other Stories qu’une stratégie d’expansion transfrontalière en ligne peut surpasser avec succès les ouvertures de nouveaux magasins. & Other Stories compte 74 magasins sur 22 marchés et des boutiques en ligne dans 33 pays», précise Carine Moitier. D’autres nouveaux entrants se hissent dans ce top dix dont Pandora à la troisième place, Expert, à la septième, ou encore Swarovski à la neuvième. Les sortants sont les pure-players Zalando et Vivino ainsi que C&A, Zara et Tomtom.

des boutiques en ligne transfrontalières européennes @clesdudigitalUn avenir prometteur pour le commerce transfrontalier

Le Top 500 Cross-Border Retail “made in Europe” génère quant à lui 53,25 milliards € au sein de seize pays de l’Union Européenne comprenant l’Europe de l’Ouest et la Scandinavie, soit une part de marché de 61% du total marché e-commerce transfrontalier en Europe avec une augmentation explosive des ventes de 34% par rapport à 2019. «Alors que les magasins non essentiels fermaient pendant le confinement, les retailers se sont massivement tournés vers le Web, donnant la priorité à l’expansion du commerce transfrontalier via leurs boutiques en ligne. En moyenne, les retailers omnicanaux ont enregistré une augmentation de 45% (jusqu’ à +70% au 4e trimestre  2020) en e-commerce», ajoute Carine Moitier.

Le secteur de la mode, qui représente pourtant la plus grande catégorie de produits (la moitié du Top 500 sont des boutiques de mode en ligne), a néanmoins perdu 15% de chiffre d’affaires  en ligne et en magasins sur 2020. «L’ énorme augmentation des ventes en ligne n’a pas pu compenser la longue fermeture des magasins physiques». Les retailers spécialisés dans l’alimentaire ont pour leur part augmenté leur chiffre d’affaires total (en ligne et en magasin) de +10% par rapport à 2019. «67% des Européens apprécient la facilité de l’e-commerce transfrontalier. Le Brexit et la propagation du Covid-19 ont confirmé un avenir prometteur pour le commerce électronique transfrontalier en Europe», estime Carine Moitier.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-neuf − cinq =