Les habitudes d’achat en ligne devraient perdurer après la crise sanitaire

habitudes achats en période de crise @clesdudigitalLa majorité des consommateurs ont changé leurs habitudes d’achats en période de crise. Plus nombreux à acheter en ligne, ils se concentrent  sur l’acquisition de produits essentiels, les denrées alimentaires et les médicaments. Mais une étude menée par Kantar pour Detail Online montre que les achats sur le Web de vêtements, de mobilier de maison et d’appareils électroniques vont rebondir après la crise sanitaire et atteindre des niveaux plus élevés qu’auparavant.

Les ventes en ligne vont-elles maintenir les mêmes volumes et garder les mêmes consommateurs après la fin du confinement ? L’institut d’études Kantar mandatée par Detail Online, une société d’audit spécialisée dans l’e-commerce, vient de se pencher sur cette question en menant une enquête entre le 26 et le 30 mars 2020 auprès de 3162 personnes âgées de 16 à 64 ans habitant en France, en Allemagne et en Grande Bretagne. Sous l’effet de cette crise sanitaire et avec toutes les mesures mises en place par les différents gouvernements, les consommateurs ont réduit leurs visites dans les magasins encore ouverts. Dans son baromètre Covid-19 publié en mars 2020, Kantar indique ainsi que 20% des consommateurs déclarent se rendre rarement dans les boutiques physiques, 9% précisent qu’ils font plus de shopping en ligne qu’auparavant, et 32% des interrogés affirment s’attendre à une hausse de leurs achats en ligne. Globalement le taux de consommateurs qui effectuent 50% et plus de la totalité de leurs achats en ligne dans ces trois plus grands marchés de l’e-commerce a augmenté entre 25% et 80% en fonction des pays depuis le début de la pandémie. Et si l’on en croit cette enquête, les habitudes devraient se poursuivre.

Environ 80% des personnes interrogées affirment qu’elles recommenceront à effectuer des achats dits « non-essentiels » en ligne en 2020. Parmi celles-ci, 50% à 60% déclarent qu’elles dépenseront dans l’habillement et dans l’électroménager. La catégorie  « Sport et Mode » devrait rebondir rapidement. Entre 51% et 63% des personnes interrogées prévoient en effet d’effectuer ce type d’achats en ligne en 2020. Habituellement adeptes des magasins physiques, les groupes de personnes plus âgées déclarent également vouloir continuer à effectuer leurs achats en ligne post-crise.

 « En période de confinement, les préoccupations majeures du consommateur concernent les produits essentiels mais l’étude dévoile que toutes les catégories importantes de l’e-commerce vont non seulement rebondir à la fin de pandémie mais aussi atteindre des niveaux encore plus élevés qu’auparavant. Quand cela aura lieu, il est essentiel que les marques s’organisent pour pouvoir répondre à la demande. Est-ce que mes produits sont visibles lorsque les consommateurs les cherchent en ligne ? telle est la question que toute enseigne doit se poser en ce moment »,

commente Joakim Gavelin, fondateur de Detail Online. L’entreprise basée à Stockholm utilise des systèmes de recherche intelligents et l’intelligence artificielle pour mesurer les opportunités de ventes perdues en e-commerce. « Il est à noter que, généralement, jusqu’à 40% des articles peuvent être mal répertoriés et enregistrés comme étant en rupture de stock chez un détaillant en ligne», affirme le dirigeant que estime que « l’année 2020 n’est pas perdue » mais qu’il est nécessaire de contrôler et d’assurer la visibilité de ses produits en ligne.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 × trois =