Les entreprises du numérique sont incitées à former leur personnel

Les entreprises de services du numérique s'inquiètent @clesdudigitalInterrogés par Syntec numérique, les entreprises de services du numérique, éditeurs de logiciels et sociétés de conseil en technologies s’inquiètent pour la pérennité de leur activité et sont invités à utiliser cette période de crise pour former leurs salariés.

Plus de 74 % des entreprises du secteur du numérique anticipent déjà une baisse de leur chiffre d’affaires prévisionnel sur le deuxième trimestre 2020, en moyenne de moins 22,9% selon une enquête flash adressée en ligne du 31 mars au 7 avril par Syntec Numérique. Le syndicat professionnel qui réuni des entreprises de services du numérique (ESN), éditeurs de logiciels et sociétés de conseil en technologies a recueilli les réponses de 166 de ses adhérents. L’impact de cette crise sanitaire est renforcé par un allongement perçu des délais de paiement qui risque d’accentuer les difficultés de trésorerie des plus petits acteurs. En tout, ce sont 46% des dirigeants qui expriment leur inquiétude quant à la pérennité de leur entreprise si la reprise de l’économie ne se fait pas à un rythme normal dans trois mois.

« Face à cette situation, les entreprises du numérique s’organisent afin de maintenir leurs activités et permettre à tous leurs clients et partenaires, en dehors du secteur du numérique, de faire de même grâce à des services qui facilitent le travail et la relation client à distance », note le syndicat. Elles sont déjà 98% à avoir recours au télétravail, soit près de 80% de leurs salariés qui maintiennent leur activité à distance, et deux entreprises sur trois ont recours aux mesures du gouvernent pour l’activité partielle ce qui représente environ 68 000 salariés au 7 avril, date de clôture du baromètre, sur les 5,8 millions concernés par ces mesures tous secteurs confondus.

Le syndicat a pris quelques mesures pour soutenir ses adhérents avec la mise en place, par exemple, de “SVP social”, un service avec des experts qui répondent aux interrogations des adhérents liées au social. Il s’est joint au Cigref (Association des grandes entreprises et administrations publiques françaises) pour proposer des principes de solidarité et de compréhension mutuelle pour l’écosystème numérique. L’organisation professionnelle incite également les entreprises du numérique à utiliser cette période de crise pour former les salariés.

« Nous aurons besoin de toutes les forces vives pour relancer efficacement notre économie (…). Nous invitons les entreprises à utiliser cette période de crise pour former les salariés et les aider à monter en compétences pour être au plus près des besoins du marché d’après »,

explique Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique. L’organisation est également en train de travailler sur le plan de relance, en collaboration avec d’autres organisations professionnelles et transmettra au gouvernement ses recommandations à la fin du mois. «Alors qu’un chef d’entreprise sur deux pense que la reprise aura lieu sur plusieurs mois, entre septembre et décembre 2020, ce plan devra proposer des mesures à court terme afin de soutenir la reprise», estime Syntec Numérique qui valorise également la coopération à l’œuvre dans tout le secteur à travers un annuaire en ligne sur son site Covid Syntec Numérique, qui recense plus de 400 initiatives de ses adhérents au service du grand public, des entreprises ou des établissements et professionnels de santé.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


sept − 6 =