L’intelligence artificielle représente l’avenir de la cybersécurité

accélérer en matière de cybersécurité @clesdudigitalUne nouvelle étude du Capgemini Research Institute montre que les entreprises doivent accélérer en matière de cybersécurité.

Deux tiers (69%) des entreprises estiment que sans l’intelligence artificielle (IA), elles ne seront pas en mesure de réagir en cas de cyber attaque majeure. Ce pourcentage est issu d’une étude de grande ampleur, intitulée « Reinventing Cybersecurity with Artificial Intelligence ».  Elle a été menée auprès de 850 cadres dirigeants travaillant dans l’informatique (cyber sécurité, sécurité de l’information et des opérations IT), à travers dix pays et sept domaines d’activité.

Comme l’estime Oliver Scherer, responsable de la sécurité des systèmes d’information chez MediaMarktSaturn Retail Group, détaillant allemand de l’électronique grand public  :

« L’IA offre énormément d’opportunités en matière de cybersécurité. Aujourd’hui, le processus de détection, d’intervention et de correction est principalement manuel. Grâce à l’IA, nous allons pouvoir automatiser la correction. C’est l’objectif que toute organisation souhaite atteindre au cours des trois à cinq prochaines années. »

Ses propos sont rejoints par une grande majorité de dirigeants, qui estiment que l’IA représente l’avenir de la cybersécurité.

Des analystes de cybersécurité submergés

L’IA devient indispensable car plus de la moitié (56%) des dirigeants constatent que leurs analystes de cybersécurité sont débordés par la multiplication du nombre de points de données à surveiller afin de détecter et de prévenir toute intrusion. Les cyberattaques se multiplient tous azimuts.

Un autre rapport d’enquête mené par le géant des télécommunications Verizon montre que le piratage de données a d’abord concerné les terminaux points de vente (POS), et que les cyberattaques les plus fréquentes aujourd’hui concernent les applications Web. Depuis 2014, le nombre de piratages de POS a été divisé par dix, tandis que celles des applications Web sont treize fois plus susceptibles de se produire.

L’ensemble des mécanismes de cyberattaques a évolué avec le temps, rendant ainsi l’utilisation de l’IA de plus en plus pressante. 74% des dirigeants interrogés par Capgemini considèrent qu’elle offre un délai de réponse plus rapide avec une réduction de 12% en moyenne du temps nécessaire pour la détection des menaces, la correction des failles et le déploiement des correctifs ; 69% déclarent qu’elle améliore la précision de la détection des brèches de sécurité, et 60% d’entre eux notent qu’elle renforce l’efficacité du travail des analystes cybersécurité, en réduisant le temps qu’ils consacrent à l’analyse des faux positifs et en améliorant la productivité.

accélérer en matière de cybersécurité @clesdudigital
Geert van der Linden

Encore des freins pour le déploiement de l’IA à grande échelle

Cependant, si l’importance de l’IA est reconnue par la majorité des entreprises, elles ont du mal à accélérer en matière de cybersécurité, 69% déclarent ne pas savoir comment déployer l’IA à grande échelle après des phases test. De plus, la moitié d’entre elles sont confrontées à des défis d’intégration avec leurs infrastructures, systèmes de données et environnements applicatifs.

Pour Geert van der Linden, responsable de l’offre cybersécurité au sein du groupe Capgemini : «Il est essentiel que les organisations intensifient les investissements et se concentrent sur les avantages métier que l’IA peut apporter pour améliorer la cybersécurité. » »

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 + 18 =