Les enseignes doivent donner le choix d’un mode de livraison plus écoresponsable

modes de livraison écoresponsables @clesdudigitalLes Français semblent de plus en plus sensibles à des modes de livraison écoresponsables mais ils manquent d’informations, de propositions et d’incitations.

Un Français sur deux déclare prendre en compte l’aspect écologique du mode de transport lors de ses achats et pour le retour de ses commandes (49%) selon une étude OpinionWay menée pour Generix Group et l’Institut du Commerce auprès d’un échantillon de 1008 personnes. 87% se disent même enclins à accepter un mode de livraison vertueux si les e-commerçants leur en donnent la possibilité. Le petit électroménager et les produits high-tech sont les catégories de produits sur lesquels ils plébiscitent le plus cette livraison écoresponsable (80%), suivis de près par les produits culturels (79%).

Mais ces Français qui sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne (96% des personnes interrogées dans cette étude déclarent effectuer des commande sur Internet et 26% le font au moins une fois par semaine), manquent cependant cruellement d’informations sur les choix de livraison. « 30% déclarent n’avoir aucune information sur la possibilité de choisir un transport plus vertueux lors de leur commande, soit en l’absence de proposition ou par manque d’information Cela induit que les enseignes ont un rôle à jouer auprès de leurs clients”», observent les auteurs de cette enquête.

modes de livraison écoresponsables @clesdudigitalLe choix d’un mode de transport écoresponsable pousse à patienter

L’étude analyse aussi les différents freins à l’adoption d’une livraison décarbonée lors d’une commande passée sur un site marchand. Trois typologies ont été identifiées : la rapidité, le lieu et le prix de la livraison. Les résultats montrent que 73% des Français se disent prêts à attendre leur commande si la livraison est réalisée avec un mode de transport écoresponsable. Plus précisément, ce sont les 25-34 ans (81%) qui sont les plus enclins à patienter. « L’acceptation par les consommateurs d’être livrés moins rapidement via un mode de transport écologique constitue ainsi une information capitale pour les supply chain qui sont organisées depuis des années pour préparer et livrer dans les meilleurs délais ».

Pour le lieu de la livraison, 46% des Français sont prêts à retirer leur colis dans un point relais ou dans un dépôt éloigné de leur domicile, à l’exception des seniors de plus de 65 ans (38%), probablement pour des raisons de mobilité. Enfin, 34% des Français choisiraient un mode de transport respectueux de l’environnement même si celui-ci était plus cher. Ce sont à nouveau les 25-34 ans qui achètent le plus fréquemment sur Internet, qui se disent prêts à faire un effort financier pour être livrés avec un mode de transport écologique (55%). Les seniors (plus de 50 ans) ne souhaitent quant à eux pas payer plus cher pour un mode de livraison plus vertueux (25%).

Les réductions incitent au choix d’un transport plus vert

Enfin l’étude identifie quatre leviers pour inciter les Français à adopter des modes de transport plus respectueux de l’environnement qui sont dans l’ordre : obtenir des réductions sur le prix du produit commandé (91%), être livré avec un emballage respectueux de l’environnement même à un prix plus élevé (75%), rentrer dans un classement d’acheteurs respectueux de l’environnement en accumulant des points à chaque commande (67%), ou cotiser à un programme caritatif et suivre l’action réalisée (58%). « Il faut trouver un modèle économique plus vertueux, trouver des économies ailleurs, car les motivations des consommateurs sont souvent contradictoires avec leurs actes d’achat. Les entreprises doivent prendre en compte la demande du marché, s’organiser et optimiser pour être en capacité de proposer des solutions plus vertes. Il y a un équilibre à trouver entre la frénésie d’être livré instantanément et les coûts que cela implique pour proposer des modes plus vertueux », observe Yann De Feraudy, directeur général adjoint opérations & IT dans le groupe Rocher interrogé dans ce rapport.

modes de livraison écoresponsables @clesdudigital
Isabelle Badoc

Moduler les délais de livraison en fonction des attentes

La montée en puissance de ces préoccupations environnementales fait aujourd’hui émerger deux modes de transports privilégiés : la livraison toujours plus rapide en 1 heure et la livraison green. Cela représente un enjeu majeur aussi bien pour les e-commerçants que pour les acteurs de la logistique. En effet, le délai de livraison doit pouvoir être modulé en fonction des attentes des consommateurs et de l’offre qui leur est proposée. À l’arrivée en entrepôt et avec l’aide de logiciels d’ordonnancement de type OMS (Order Management System), les commandes dites urgentes et non urgentes peuvent ainsi être dissociées, notamment pendant les pics de saisonnalité. Cela doit permettre aux e-commerçants d’assouplir leur chaîne d’approvisionnement, déjà fortement sous tension, mais également de trouver des leviers d’optimisation que ce soit en termes de gestion du personnel que de réduction des coûts », note pour sa part Isabelle Badoc, product marketing manager chez Generix Group. Plusieurs grandes enseignes (dont alimentaires bio) ont d’ailleurs pris l’engagement de réduire de 15 à 20% leurs émissions de CO². « Donner au consommateur le choix d’un mode de livraison plus écoresponsable ne serait-il pas une réponse partielle à « l’engorgement » des centres-villes ? », notent les équipes de Generix. Il appartient désormais aux enseignes d’agir en étant créatives pour répondre aux attentes des consommateurs et à l’urgence de trouver des solutions de transport plus responsables».

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*