La Générale Pour l’Enfant se met en route pour le commerce phygital

Sergent Major, Natalys et DPAM, les trois marques de la Générale Pour l’Enfant passent en mode phygital à travers l'unification des stocks.

Groupe à l’actionnariat familial, La Générale Pour l’Enfant (GPE) réunit  trois marques complémentaires dont Sergent Major qui a ouvert sa première boutique en 1987, Natalys acquise en 2006 et DPAM également rachetée en 2016. Les trois enseignes regroupent plus de 1000 points de vente dans 40 pays et emploient 3500 personnes en comptant les activités de l’entrepôt. « L’esprit du groupe c’est la complémentarité. Chacune des marques à son propre ADN, s’appuie sur un bureau de style à Paris et déploie une stratégie totalement omnicanale », assurent Lydia Belmondo, directrice du réseau France de Sergent Major et Natalys, et Rida Temcamani . . .

/... la suite de cet article est réservée aux abonné(e)s Premium /

Je ne suis pas abonné Premium mais je peux lire cet article, et tous les articles Premium des Clés du Digital pour 1 euro seulement !

Pour soutenir ses lecteurs pendant cette période compliquée et les aider à rebondir après la crise, Les Clés du Digital ont conçu une offre spéciale Rebondir : seulement 1 euro TTC le premier mois, ensuite 25 € TTC par mois, sans engagement. J'en profite !

Je suis déjà abonné Premium, je m'identifie

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.