Le paiement sur mobile peine à faire des émules sauf chez les plus jeunes

Oney paiements avec le mobile @clesdudigitalLa carte bancaire reste incontournable y compris pour les achats sur le Web tandis que les paiements avec le mobile peinent à décoller, freinés par la peur du piratage ou du vol.

La carte bancaire reste le moyen de paiement préféré pour 71% des Français, c’est la conclusion sans surprise d’une étude réalisée par le cabinet Opinionway pour Oney Bank. L’étude porte aussi sur l’Espagne, le Portugal et la Pologne avec un panel de près de 1000 personnes dans chaque pays, et fait ressortir la singularité d’approche du consommateur français face aux moyens de paiement.

Premier constat, seuls 10% des Français sont attachés à l’argent liquide. Ce qui offre de belles perspectives de développement aux promoteurs des moyens de paiement dématérialisés. Par comparaison, ils sont entre 19% et 23% de consommateurs attachés à l’argent liquide au Portugal, en Pologne et en Espagne.

Parmi les différentes applications de paiement, Paypal est « souvent utilisée » par 26% des consommateurs français. Mais seuls 11% sont prêts à la désigner comme leur moyen de paiement préféré. Paypal reste la solution imposée par les grands opérateurs, sans susciter une adhésion massive des consommateurs.

Les consommateurs français se disent majoritairement satisfaits de leur expérience de paiement, en particulier dans le cadre de leur achat en ligne, souligne l’étude. Quelque 28% se disent « très satisfaits » et 69% « plutôt satisfaits », et la part des « très satisfaits » grimpe à 37% pour ceux qui achètent souvent en ligne. Idem dans les autres pays testés, la quasi-totalité des sondés se déclarent satisfaits par leur expérience de paiement.

Oney paiements avec le mobile @clesdudigitalParmi les attentes face au moyen de paiement, la sécurité apparait loin avant les autres pour 53% des consommateurs français, et entre 1% et 54% dans les autres pays. Les autres critères d’appréciation semblent moins importants, comme « la simplicité » qui intéresse 16% des Français ou encore « la rapidité au moment du paiement » et « la confidentialité », 13% et 12% respectivement.

Plus généralement, 58% des Français déclarent rechercher la simplicité et à ce titre préfèrent utiliser toujours le même moyen de paiement. Ils sont 34% à estimer qu’ils bénéficient d’« une grande liberté de choix » dans les moyens de paiement.

L’étude se penche aussi sur le cas des consommateurs français qui déclarent n’acheter« jamais ou très rarement en ligne », soit 32% du total des personnes interrogées. Parmi les différents obstacles cités par ces derniers, les problèmes « de sécurité, de confiance et de paiement » apparaissent à la première place, avec 28% des réponses dans ce panel. Bien avant « l’incapacité de voir, contrôler les produits/articles avant l’achat » (18%) ou la préférence pour les achats dans des magasins physiques pour bénéficier des conseils des vendeurs (13%). Le paiement apparait comme le premier obstacle potentiel pour attirer ces clients futurs, mais probablement aussi pour fidéliser les clients existants.

Cette conclusion se confirme lorsque ces consommateurs réticents indiquent ce qui pourrait les inciter à acheter en ligne. La garantie d’un paiement sécurisé est plébiscitée par 45% d’entre eux, juste après la possibilité de se faire livrer gratuitement (56%) et avant la possibilité de retourner l’article s’il ne convient pas (40%).

Oney paiements avec le mobile @clesdudigitalQuant aux paiements avec le mobile, ils ne semblent pas recueillir la même majorité d’avis positifs : seuls 12% des consommateurs français interrogés ont enregistré leur carte bancaire sur le téléphone et s’en servent pour payer, et encore 9% ont enregistré la carte mais ne l’utilisent pas, sans doute pas complètement en confiance. Les rares utilisateurs effectifs des paiements avec le mobile se recrutent majoritairement parmi les jeunes. Ils utilisent en priorité l’application Apple Pay (37%), ce qui permet de mieux identifier cette population en passant, suivi de Google Pay (25%), Samsung Pay (21%) et Amazon Pay (19%). Les applications de paiement alternatives comme Lydia, Lyf Pay, Carrefour Pay ou Alipay recueillent chacune moins de 10% des voix dans cette catégorie déjà très restreinte d’utilisateurs.

Pour la grande majorité des consommateurs, la peur de se faire pirater sa carte bancaire (50%) ou bien de perdre et de se faire voler son mobile (47%), restent les freins puissants aux paiements avec le mobile. Enfin la banale panne de batterie empêchant de faire ses achats, est citée par 15% des interrogés. La garantie d’un paiement sécurisé avec le téléphone mobile est susceptible de convaincre seulement 14% des réticents. Pour le paiement en mobilité l’horizon n’est pas encore complètement dégagé.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*