En croissance, les places de marché séduisent toujours plus de consommateurs

Temps de lecture : 3 minutes

Les places de marché ont le vent en poupe @clesdudigitalLes places de marché ont le vent en poupe en France comme dans les autres pays du monde.

Dans la dernière édition 2021 de son « Enterprise Marketplace Index » publiée en mars, le spécialiste du marché Mirakl indiquait que les marketplaces avaient enregistré une croissance de plus de 80% entre le quatrième trimestre 2019 et celui de 2020, soit deux fois plus que le secteur du commerce en ligne dans sa globalité. Gartner Predicts estime pour sa part que 75% des achats passeront par une marketplace d’ici 2022.

Ces chiffres ne cessent de croitre, boostés aussi par l’essor des achats sur Internet avec la crise sanitaire. De nombreuses enseignes, comme récemment Maisons de Monde, ont lancé leur propre place de marché avec succès. «Les marketplaces ont un effet dopant sur les sites de commerce en ligne en développant l’offre de produits et en améliorant la nouveauté et la qualité du contenu mis en ligne. Selon l’indice, les opérateurs de marketplaces ont enregistré une hausse de plus 34% d’une année sur l’autre du trafic organique global. Ils ont bénéficié d’une croissance de la demande et gagné en pertinence, sans avoir à dépenser le moindre centime», indique Mirakl dans son rapport.

Nouvelles sources de revenus pour les marques et les enseignes

Stripe, spécialiste du paiement en ligne qui vient de mandater l’institut de sondages YouGov pour effectuer une analyse dans plusieurs pays européens de l’impact de la pandémie sur les habitudes d’achat, dresse le même constant : l’essor de nouveaux modèles dans le commerce en ligne a ouvert de nouvelles sources de revenus, en entraînant plus de concurrence et de choix pour les fournisseurs et les consommateurs. Cette étude de portée mondiale a été réalisée en ligne du 27 au 29 juillet 2021. Pour cette enquête YouGov a interrogé un panel de consommateurs situé en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Australie, à Singapour et au Japon. En France, 1019 personnes adultes majeures ont été interrogées. Elle révèle ainsi que la moitié des Français interrogés (52%) déclarent préférer faire l’ensemble de leurs achats en ligne sur un seul site, plutôt que de commander auprès de plusieurs e-commerçants ou marques indépendantes. En comparaison, ce chiffre s’élève à 56% au niveau européen et monte jusqu’à 61% en Allemagne. Les Français sont séduits par la commodité et la large offre de marques proposées. Plus d’un tiers des consommateurs français mettent en avant sa praticité (37%), l’accès à plus grand nombre de marques (37%) et la possibilité d’en découvrir de nouvelles (33%). Quant à la jeune génération (18-24 ans), qui a tendance à être très active en matière d’achats en ligne, plus de quatre personnes sur dix (45 %) souhaitent être exposées à des marques qu’elles n’auraient pas l’opportunité de découvrir hors ligne.

Les places de marché ont le vent en poupe @clesdudigital
Pierre Byramjee

«Le développement des marketplaces, au cœur de l’économie en ligne durant la crise sanitaire, montre bien la capacité de l’e-commerce à faire émerger de nouveaux modèles à succès. Cette accélération de la dynamique d’innovation du secteur retail est allée de pair avec l’émergence de nouvelles infrastructures de paiement, réduisant la complexité et les frictions dans les achats en ligne, et facilitant l’expansion internationale des marques. En France, des acteurs  digital natives comme ManoMano ou 24S (place de marché verticalisée créée par le groupe LVMH permettant aux marques de luxe établies et émergentes de se développer en ligne) montrent la voie, et des entreprises traditionnelles comme Le Tanneur ou Decathlon ont su démontrer leur résilience dans le contexte actuel d’hyper compétitivité du marché», commente Pierre Byramjee, directeur du développement France et Europe du Sud chez Stripe.

Les Français plus attentifs aux valeurs des marques

Selon cette même étude, les consommateurs français se démarquent de leurs homologues européens sur le terrain de l’engagement : 68% des adultes français interrogés déclarent être plus fidèles à une marque lorsqu’ils estiment que ses valeurs sont alignées aux leurs. En moyenne en Europe, seuls 54% des adultes sondés sont de cet avis. Ce besoin d’alignement est encore plus marqué au sein de la génération Z dont plus de 7 sondés sur 10 indiquent être plus loyaux à certaines marques si elles sont connectées à leurs valeurs (75%).

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 × 2 =