Les ventes en ligne mondiales augmenteront de près de 16% cette année

ventes e-commerce croissance en FranceLes ventes e-commerce poursuivent leur croissance en France et dans le monde. Elles devraient atteindre 115 milliards d’euros en 2020 dans l’Hexagone selon la Fevad, et augmenter de 15,7 % pour atteindre 786 milliards d’euros (861 milliards de dollars) dans le monde selon Kantar.

En France, les ventes en ligne ont franchi cette année le cap historique des 100 milliards d’euros pour atteindre les 103,4 milliards d’euros selon les derniers chiffres de la Fevad. Un montant qui comprend à la fois les ventes de services et celles de produits, ces dernières comptant pour 45% du total. Malgré un fléchissement de la croissance observé au dernier trimestre, la hausse du chiffre d’affaires a atteint +11,6% par rapport à 2018. En 10 ans les ventes de produits et de services sur internet ont ainsi été multipliées par quatre. Et pour 2020, la Fevad anticipe un niveau de croissance comparable à celui de 2019. Les sites de e-commerce devraient réaliser un chiffre d’affaires de 115 milliards d’euros avec près de 2 milliards de transactions.

Ces chiffres sont à comparer avec les dernières prédictions mondiales de Kantar qui suit les performances de 1 500 plus grands retailers du monde. L’organisme indique que les ventes online augmenteront quatre fois plus vite que les ventes offline d’ici 2025. Selon la société d’études et de conseil, les ventes e-commerce mondiales augmenteront de 15,7% en 2020 pour atteindre 861 milliards de dollars. Au cours des cinq prochaines années, et alors que le marché mondial du retail devrait progresser de 5% par an pour atteindre 8 600 milliards de dollars en 2025, les ventes online devraient croître de 13% par an pour atteindre 1 630 milliards de dollars, pesant ainsi 18,9% du retail.

L’e-commerce représente désormais 13,4% des ventes au détail, contre 12,1% en 2019 et seulement 6,8% en 2015.

Cette année, le marché mondial du retail devrait croître de 4,8% pour atteindre 6 700 milliards de dollars. En Amérique du Nord il devrait atteindre 2 648 milliards d’euros (2 900 milliards de dollars), soit une hausse de plus 3,9%.  Les ventes en ligne représentant 14% de ce total. En Europe, le retail devrait peser 1 918 milliards d’euros ( 2 100 milliards de dollars) soit une huasse de plus 3,8% en 2020 avec un poids des ventes en ligne de 8%. La région Asie-Pacifique quant à elle, devrait connaître une croissance de 8,6% pour atteindre 1 280 milliards d’euros (1 400 milliards de dollars) dont 19 % pour les ventes en ligne, soit la plus forte proportion au monde.

Walmart reste le premier retailer mondial mais l’écart se réduit avec Amazon

En 2025, Kantar prévoit que Walmart conserve sa place de premier retailer mondial et Amazon la seconde, même si l’écart se réduit considérablement. Le site chinois JD.com devrait enregistrer la croissance la plus rapide au monde, ce qui le portera au troisième rang mondial d’ici 2025. L’allemand Aldi devrait passer du neuvième au sixième rang. Par ailleurs, la plupart des grands retailers internationaux augmenteront sensiblement le pourcentage de leurs ventes générées par Internet. Pour Walmart elles représenteront en 2025, 10% de l’ensemble de son chiffre d’affaires, idem pour Kroger et Home Depot.

Dans le secteur de l’habillement, les ventes globales devraient augmenter de plus de 58 milliards d’euros (64 milliards de dollars) d’ici 2025. Cinq retailers mondiaux : Fast Retailing, (propriétaire d’Uniqlo), TJX, Inditex (Zara), H&M et Old Navy, contribueront pour près de la moitié à cette croissance.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


deux × 5 =