#NRF2019 : Mirakl prêche pour les places de marché

solution de création de marketplaces @clesdudigital
Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum

Fondée en 2011 par Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum, Mirakl édite une solution de création de marketplaces. Sélectionnée dans la catégorie « Mature », secteur «Personnalisation et e-commerce » pour exposer sur le Pavillon France.

Comment est née l’idée ?

Dès la fin des années 90, j’ai anticipé l’impact profond qu’Internet aurait sur le commerce et sur la manière dont les entreprises interagissent avec leurs clients. J’ai donc créé Keyrus en 1997, l’une des premières agences web en France, qui a été rachetée par le groupe Progiware et a été cotée en bourse en 2000. Puis j’ai fondé Maÿrev, une marque d’accessoires de mode et de bijouterie fantaisie qui a révolutionné ce marché de la mode accessible avec un concept très novateur. Ensuite, je suis revenu dans le monde du e-commerce en créant Splitgames, une société exploitant différents sites Web de contenu, de communauté et de commerce, les fameux 3C, autour du jeux vidéo et de l’industrie des loisirs. Un des sites, Gamesofficer était la première marketplace omnicanal en France. Nous étions convaincus avec mon associé Adrien Nussenbaum que ce modèle sans stock et sans logistique était le meilleur pour faire de l’e-commerce avec de la croissance rentable. En 2008, Splitgames a été acquise par La Fnac avec pour objectif d’utiliser notre technologie comme socle de la future marketplace de l’enseigne. J’ai alors géré l’intégration de la technologie et le développement de l’ensemble de la business unit marketplace.

Cette expérience Fnac a validé ce que nous pensions depuis longtemps avec Adrien, à savoir que ces modèles de plateformes étaient très puissants et très efficaces. Ils permettent à toutes les entreprises de réussir leur transition digitale, de s’inscrire dans le commerce de demain et de faire face à une concurrence croissante et très forte d’acteurs comme Amazon, Rakuten ou Alibaba, ayant intégré depuis longtemps l’intérêt de ces marketplaces. Nous avons donc fondé Mirakl pour apporter une solution intégrant tout notre savoir faire technique – essentiel à la réussite d’une plateforme – et métier, à destination de tous les commerçants en B2C comme en B2B. En six ans, nous avons convaincu plus de 180 clients.

Vos premiers soutiens ?

Lorsque nous avons démarré avec Michael Ziegler, avec qui j’ai créée les trois premières entreprises, nous n’avons bénéficié d’aucun soutien, ni de notre entourage, ni familial, ni financier, excepté celui que nous pouvions nous apporter mutuellement. Par la suite, évidemment ma femme que j’ai connu dans les toutes premières années de Keyrus m’a toujours apporté un soutien sans faille. J’ai toujours créé mes entreprises avec des associés mais qui sont plus que des relations de travail, comme aujourd’hui Adrien Nussenbaum, avec qui j’ai fondé Mirakl.

Pourquoi New York ?

La NRF est un rendez-vous incontournable pour rencontrer des acteurs du retail locaux mais aussi d’autres entreprises venues de partout dans le monde, incluant la France, à la recherche de nouvelles sources d’innovation. Or ces acteurs, tous confrontés avec violence à la concurrence d’Amazon, d’Alibaba et de Rakuten, vont devoir se transformer et évoluer vers un business modèle de plateforme. Mirakl a été créée pour les accompagner.

Chaque semaine et jusqu’au 13 janvier prochain, date de l’ouverture du salon NRF Retail’s Big Show à New-York, nous donnons la parole aux startups sélectionnées par Business France. Ces 20 pépites, classées dans les catégorie Mature (avec des clients français et internationaux) ou Early Stage, embarqueront pour la Grosse Pomme pour représenter la Retail French Tech.
J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 + un =