#NRF2019 : les technos réinventent le magasin et construisent les nouveaux écosystèmes du commerce

tendances dévoilées sur le salon NRF @clesdudigitalVoici quelques premières tendances dévoilées sur le salon NRF Retail’s Big Show qui vient de fermer ses portes.

Le retail offre des raisons d’être optimiste. C’était le message fort lancé par Matthew Shay, le président du salon NRF Retails’s Big Show, en ouverture de la manifestation qui vient de fermer ses portes à New York. Et, en effet, un vent d’optimisme a soufflé sur cette nouvelle édition qui a dépassé les attentes avec près de 40 000 participants, plus de 16 000 distributeurs et commerçants venus de 100 pays à travers le monde, dont toujours beaucoup de Français venus par délégations entières. Comme Matthew Shay l’a souligné :

 « Les commerçants se concentrent sur trois opportunités clés : la convergence des canaux de distribution, la réinvention du magasin et la construction du nouvel écosystème du commerce de détail. Et ils voient désormais leurs investissements dans la technologie, l’e-commerce, la chaîne d’approvisionnement porter leurs fruits ».

tendances dévoilées sur le salon NRF @clesdudigitalSi les innovations n’étaient pas aussi spectaculaires qu’il y a quelques années, les exposants ont montré que leurs solutions pour l’omnicanal étaient complètement mûres et opérationnelles pour une mise en place des parcours d’achat sans couture. Elles n’attendent plus qu’à être déployées. Dans l’Innovation Lab, l’espace dédié aux dernières avancées technologiques en matière d’intelligence artificielle, de réalité augmentée, de machine learning, de reconnaissance faciale ou de robotique, lancé sur le salon il y a trois ans, certaines ont déjà été adoptées. Selon Stores, le magazine de la NRF qui est allé rencontrer ses « anciens élèves » exposants sur ce Lab, quelques-uns ont été acquis par de grandes entreprises comme Google, Nike ou encore Walmart. Banter, qui aide les entreprises à communiquer avec leurs clients sur des plateformes de messagerie comme Facebook Messenger, a rejoint Google. Invertex, une entreprise de vision par ordinateur, a été rachetée par Nike pour renforcer ses plateformes technologiques numériques. Optoro, spécialiste de la reverse logistique a levé 75 millions de dollars pour équiper Jet, Target, Staples, BJ’s Wholesale Club, Under Armour, Groupon aux US. Volumental, une plateforme de numérisation en 3D pour les chaussures a noué des partenariats avec Melissa Shoes, Roadrunner Sports et Bauer Hockey pour la personnalisation des patins. La plateforme de contenu et de réalité augmentée Augment a été choisie par la Fnac, Leroy-Merlin, Mediamarkt et King Jouet et travaille également avec 22 marques mondiales pour alimenter des catalogues produits. Et ce ne sont là que quelques exemples.

tendances dévoilées sur le salon NRF @clesdudigital
Chariot intelligent

Cette année, le Lab réunissait encore une cinquantaine d’innovations destinées notamment à reproduire les expériences d’Amazon Go avec, par exemple, Caper, un chariot intelligent capable de contrôler tous les articles glissés par les consommateurs et qui est déjà utilisé par des épiciers de New York, ou encore Tompkins Robotics avec son système de robots mobiles pour l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement et l’exécution des commandes. Afresh Technologies se penche pour sa part sur la précision des demandes et recommande aux détaillants ce qu’ils doivent stocker grâce à l’IA, tout comme le français Vekia qui exposait sur l’espace. D’autres startups  françaises comme Euveka (mannequins robots connectés et évolutifs) et Allure Systems (éditeur d’une solution SaaS de production d’images) ont également investi l’espace.

Le magasin garde le vent en poupe

Encore une fois le magasin est revenu sur le devant de la scène. Les store tours, nombreux à être organisés pendant l’événement, ont d’ailleurs dévoilé quelques concepts innovants lancés par des pure-players. Allbirds, la marque de chaussures qui a conquis la Silicon Valley avec ses baskets en laine, a ainsi ouvert en septembre dernier un flagship de plus de 4000 m2 dans le quartier SoHo de New York, avec un  » bar de services » et elle prévoit d’ouvrir huit autres magasins aux États-Unis et deux à l’étranger.  Autre exemple : celui de Casper, dont la boutique également à SoHo,  propose une expérience inédite pour tester les matelas dans l’une de ses neuf chambres privées, avec pyjama et café offerts.

tendances dévoilées sur le salon NRF @clesdudigital
Le robot de Microsoft

Sur le salon qui a réuni plus de 700 exposants, il a été beaucoup question de customisation et de personnalisation de l’expérience client avec les grands éditeurs qui développent désormais tous leurs plateformes en mode Cloud et continuent d’élargir leurs périmètres, de la gestion de l’entrepôt à l’encaissement (POS)  avec aussi des solutions d’order management (OMS) de plus en plus précises et capables d’automatiser les choix du bon endroit pour sélectionner le bon produit à envoyer au moindre coût. Les frontières qui segmentaient auparavant les familles d’éditeurs, continuent de s’estomper et les choix deviennent plus complexes pour les retailers. Cette année, le salon a montré aussi que  l’intelligence artificielle et le machine learning, pour notamment améliorer la qualité des stocks et les recommandations de produits, n’étaient plus des technologies émergentes. Elles vont même jusqu’à investir les étagères des magasins. Intel est ainsi capable de traiter les données produit en temps réel sur ces mobiliers pour analyser les préférences des clients, mesurer les stocks et préconiser les bons produits aux consommateurs.

tendances dévoilées sur le salon NRF @clesdudigital
Le robot Impinj

Dans les allées du salon, les robots pour les inventaires en magasin et la logistique ont remplacé les « humanoïdes » dédiées à la relation client. Ils étaient partout. Le « Fellow robot » sur le stand de Microsoft utilise l’IA pour indiquer s’il manque des articles en magasin et aide les retailers à mettre les articles au bon endroit. Le spécialiste de la Rfid Impinj a conçu un robot d’inventaire avec Pal Robotics pour mesurer les stocks en boutiques. Leur efficacité et leur degré de précision en font des alliés désormais presque indispensables pour les détaillants soumis aux ruptures de stock.  » Les problèmes de réapprovisionnement dans les magasins font perdre des milliards d’euros aux distributeurs », rappelle Pascal Malotti, business developpment et strategy director de Valtech. L’autre tendance clé, encore à améliorer, est liée aux technologies vocales. Aux États-Unis les transactions par la voix ont augmenté de 14 % et elles devraient connaître une plus forte hausse en 2019.  Enfin la Blockchain, une technologie encore émergente, continue aussi de creuser son sillon. Le segment est destiné à croître de 220 % à l’échelle mondiale cette année.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 × 2 =