L’IA va encore faire des bonds en 2019 selon le centre de recherche d’Alibaba

capacités cognitives @clesdudigitalDamo, l’académie mondiale de la recherche d’Alibaba, prédit de nouvelles avancées technologiques qui devraient doter les machines de capacités de compréhension et de capacités cognitives.

Fin 2017, le groupe Alibaba lançait Alibaba Damo, son académie mondiale de la recherche, pour mener des études dans l’Internet des objets, l’informatique quantique, la fintech et les interactions homme-machine. L’académie qui compte 14 laboratoires, a comme objectif de placer la firme à la pointe de la technologie et de la recherche scientifique. Au second semestre 2019, elle lancera AIiNPU, une puce dédiée à l’intelligence artificielle qui pourra être utilisée dans les domaines des voitures autonomes, de la logistique et des villes intelligentes. En plus de ses recherches, elle s’efforce d’étendre son réseau de partenaires, a créé une nouvelle filiale de semi-conducteurs, appelée Pingtouge, et a renforcé ses capacités de fabrication de puces rachetant le fournisseur de conception de circuits intégrés, Hangzhou C-Sky Microsystem.

Persuadée que ce sont l’intelligence artificielle et cette révolution des technologies qui permettront aux hommes de mieux prendre en main leur propre avenir, l’académie vient, par ailleurs, de publier sa liste des 10 tendances technologiques phare pour 2019 dans différents domaines. Du côté des « smarts cities » tout d’abord, elle estime que l’analyse de données dynamiques à grande échelle sur l’infrastructure urbaine (données sur la circulation, l’eau, l’électricité et la qualité de l’air) par des plateformes informatiques donnera la possibilité de modéliser et de simuler des villes en temps réel pour en optimiser la gouvernance. Un nombre croissant de villes chinoises devraient ainsi être dotés d’un « cerveau urbain ».

Une synthèse vocale identique à la parole humaine

capacités cognitives @clesdudigitalDans l’univers de la voix, alors qu’avec l’AI les technologies d’interaction vocale progressent, cette synthèse devrait être capable de passer le test de Turing (test inventé par Alan Turing en 1950 pour mesurer une intelligence artificielle et sa capacité à penser comme un humain) dans certains cas, devenant ainsi presque identique à celle de la parole humaine. L’industrie va cependant devoir rapidement se réguler pour éviter une utilisation abusive de ces technologies pour la publicité, le harcèlement par téléphone et la fraude, selon l’organisme. Autre tendance : celle liée à la nouvelle génération des puces intelligentes qui pourraient remettre en question la position dominante des GPU (Graphical Processing Unit, ou processeur dédié au traitement des données graphiques) dans le domaine de l’entraînement des intelligences artificielles.

D’autres prédictions sont annoncées avec la montée en puissance des réseaux neuronaux à graphes super-grands (GNN) qui fonctionneront comme un cerveau humain et ses neurones, en dotant les machines de capacités de compréhension et de capacités cognitives. Damo envisage également une restructuration de l’architecture informatique et le développement des systèmes coopératifs véhicule-infrastructure qui devraient favoriser la conduite autonome et les livraisons sans pilote, dans l’univers de la logistique par exemple. Toutes ces nouvelles technologies seront dopées par le développement du réseau 5G, 100 fois plus rapide que la 4G actuelle, qui conduira aussi à de nouvelles interactions immersives à base de réalité augmentée et virtuelle.

L’académie met également en avant la généralisation de l’identité numérique avec les technologies biométriques et le déploiement des applications blockchain ayant une valeur commerciale durable (pour l’envoi de fonds à l’étranger, les factures électroniques, par exemple). Enfin, les technologies de data protection devraient prospérer avec la mise en œuvre de politiques et de réglementations plus strictes en matière de sécurité des données de la part des différents gouvernements (la Chine pourrait adopter une loi sur ce sujet d’ici 2023). Les technologies de traçabilité (comme les filigranes, solutions de luttes avancées contre les cyber attaques ..), seront plus largement adoptées.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital, le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous les sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


deux × cinq =