Gartner passe à la loupe les solutions de gestion d’entrepôt

solutions de gestion d’entrepôt @clesdudigitalGartner devoile la dernière édition de son rapport Magic Quadrant 2019 des solutions de gestion d’entrepôt ou Warehouse Management Systems (WMS). Manhattan Associates y est positionné au plus haut niveau, au coude à coude avec JDA, tandis que Generix, seul éditeur d’origine française, améliore son positionnement.

Gartner analyse régulièrement la maturité du marché des solutions de gestion d’entrepôt ou WMS. Dans son dernier rapport Magic Quadrant qui les distingue entre leaders et challengers, le cabinet note que s’il y a peu de nouveaux fournisseurs, l’innovation continue. Les solutions de WMS se réinventent, intègrent la mobilité, plus d’intelligence et d’évolutivité.

L’ensemble du marché des WMS est classé en cinq types de fournisseurs, dont les trois premiers sont couverts dans ce Magic Quadrant. Les uns sont des fournisseurs de méga-suites d’applications qui, en plus d’un WMS, offrent d’autres outils pour la planification des ressources (ERP), les domaines financiers et administratifs, le CRM, la gestion de la chaîne logistique (SCM). Il s’agit de puissants éditeurs comme Infor, Oracle ou  SAP, tous les trois classés comme leaders. Les autres éditent des suites SCM qui peuvent couvrir d’autres aspects de la logistique (entreposage, transport et commerce mondial, planification de la chaîne d’approvisionnement, gestion des commandes omnicanales) mais ils n’interviennent pas dans d’autres domaines fonctionnels comme les finances, le CRM ou la gestion des ressources humaines. Gartner classe dans cette catégorie JDA, Körber Logistics Systems, HighJump, WiseTech Global, Microlistics mais aussi Manhattan Associates qui a toutefois étendu récemment son périmètre. Enfin l’autre catégorie étudiée est représentée par les fournisseurs spécialisés de suites WMS qui peuvent offrir des fonctionnalités supplémentaires et complémentaires, mais qui ne constituent qu’un pourcentage modeste de leur activité. Il s’agit de Generix Group, Made4net, Reply, Softeon, Synergy Logistics, Tecsys et Vinculum. Les éditeurs de composants WMS indépendants dont les offres peuvent être utilisés pour compléter un WMS (gestion de la main-d’œuvre, gestion des colis…) ne sont pas couverts par ce Magic Quadrant tout comme les fournisseurs d’équipement de manutention et d’automatisation.

Selon le rapport, bien qu’il s’agisse d’un marché très mature, les offres de WMS diffèrent sur plusieurs points comme leur facilité d’utilisation, leur adaptabilité, leur intelligence, ou encore leurs capacités d’évolution. « Les clients privilégient de plus en plus les suites de la chaîne d’approvisionnement (SCM) qui peuvent soutenir l’orchestration des processus logistiques de bout en bout » selon Gartner.  Auparavant, les fournisseurs se positionnaient dans le quadrant des leaders selon l’étendue et la profondeur de leur offre WMS, ainsi que la capacité à gérer les opérations d’entreposage les plus complexes. Bien que les fonctionnalités demeurent en tête de liste des critères d’évaluation des utilisateurs, d’autres affectent les positions des éditeurs dans le Magic Quadrant de cette année comme leur compréhension du marché et leur vision de la prochaine génération de WMS, leurs investissements visant à réduire le coût total de possession et le temps passé à valoriser leurs produits, l’intégration avec d’autres applications, les options du modèle de déploiement (SaaS sur site, en cloud, mutualisé) ou encore leur ouverture vers un écosystème de partenaires. La présence mondiale d’un fournisseur, sa viabilité, ses capacités à innover, à utiliser le machiner learning et l’intelligence artificielle, l’engagement des employés sont également pris compte.

Le commerce omnicanal, point fort de Manhattan Associates

solutions de gestion d’entrepôt @clesdudigitalDans les leaders, c’est Manhattan Associates qui se place en haut du classement devant JDA. Considéré comme le deuxième plus important fournisseur de suites logicielles pour la chaîne d’approvisionnement, l’éditeur dessert plus de 1200 clients dans plus de 50 pays. « Manhattan Associates offre un large portefeuille de solutions SCM qui comprend trois WMS différents pour différents marchés, la gestion du transport, la gestion omnicanal, y compris la gestion des commandes distribuées (DOM), la planification de la chaîne logistique et l’activation des fournisseurs ». Il est considéré comme l’un des rares fournisseurs à adresser le commerce omnicanal « sur une plate-forme unique, avec des offres fortes en logistique (WMS et TMS), en DOM, en exploitation de magasins et en solutions e-commerce à haut volume et à grande vitesse ». Manhattan ne cesse de développer et de mettre en œuvre des technologies telles que l’automatisation de nouvelle génération, le machine learning, la mobilité et l’IoT. Il a lancé la technologie d’Order Streaming – un moteur d’optimisation des workflows et des tâches, basé sur de l’intelligence artificielle – permettant de traiter en simultané la préparation par vague et sans vague afin que les entreprises puissent traiter les différentes typologies de commande avec la même agilité et a inclus un système d’exécution d’entrepôt (WES) dans son WMS pour s’intégrer avec n’importe quel système d’automatisation et orchestrer les flux sur l’ensemble des ressources (hommes et machines). Le fournisseur compte cependant encore peu de clients pour son offre en cloud et ses clients, essentiellement dans le retail, sont peu diversifiés.

JDA s’appuie sur une offre et un portefeuille de clients diversifiés

JDA est pour sa part « le plus grand fournisseur indépendant de suites SCM, avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars ». L’éditeur qui compte près de 900 clients dans plusieurs secteurs pour ses offres WMS, offre un vaste catalogue de solutions (gestion du transport,  planification de la chaîne d’approvisionnement, planification de la vente au détail…) et gagne du terrain sur l’ensemble de son portefeuille dans tous les pays. Environ 48 % de ses clients WMS sont situés à l’extérieur de sa zone géographique d’origine en Amérique du Nord. En plus de continuer à se concentrer sur la R&D de sa suite d’applications de base, il a lancé une nouvelle stratégie avec sa plateforme Luminate (applications SaaS natives telles que Luminate Warehouse Tasking). Le cabinet note cependant que les stratégies de migration et de mise à niveau pour les anciens clients de JDA équipés de son WMS pourraient être compliquées avec la nouvelle plate-forme Luminate.

Generix Group mise à fond sur le mode Saas

Seul éditeur d’origine française dans ce Magic Quadrant, Generix Group a amélioré son positionnement dans ce mapping passant de « notable vendor » à « niche player », avec la position la plus haute du segment en termes de capacité d’exécution. Generix Group fournit un portefeuille de solutions SCM et deux WMS (Generix WMS et Solochain), ainsi qu’une solution de gestion du transport, des commandes et des réapprovisionnements et l’échange de données informatisé (EDI). « Generix s’est principalement concentrée sur l’Europe jusqu’à son acquisition de Sologlobe en 2016 (aujourd’hui Generix Group North America). Environ 41 % des 94 millions de dollars de revenus de Generix proviennent des WMS. Sur ses 550 employés, 297 se concentrent sur les WMS. Bien que Generix serve des clients dans le monde entier, 72 % de ses clients WMS sont basés en Europe et représentent 90 % de son chiffre d’affaires », indique le rapport. Le marché le plus important de l’éditeur reste la France, où il compte plus de 100 clients. L’intégration de Generix WMS avec Solochain a donné  naissance à une nouvelle plateforme Generix Supply Chain Hub qui comprend également un système de gestion du transport (TMS), de gestion omnicanale des commandes (OMS) et des réapprovisionnements (VMI), ainsi que l’échange de données informatisé (EDI), des portails collaboratifs et plateformes de visibilité. Enfin plus de 90 % des nouveaux contrats seraient en mode SaaS, bien que seulement 25 % des clients existants l’aient déjà déployés. Les dépenses totales en R&D restent cependant modestes (environ 13 % du chiffre d’affaires) par rapport aux principaux fournisseurs de WMS de ce Magic Quadrant selon le rapport.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 × deux =