Inbox veut libérer les marketeurs avec l’IA

Inbox met l’intelligence artificielle au service de la relation client @clesdudigital
Stéphane Amarsy

Inbox met l’intelligence artificielle au service de la relation client et à la portée des marketeurs. Créé en 2001, spécialiste du big data et du machine learning, Inbox a développé ses propres outils en mode Saas en y ajoutant de l’intelligence artificielle pour qu’ils soient utilisables par les professionnels du marketing. Déjà une grande majorité d’entre eux ont recours à l’automatisation, c’est-à-dire à l’enchaînement d’actions sans intervention humaine, notamment pour l’orchestration de leurs campagnes. Comme le souligne Stéphane Amarsy, président d’Inbox et auteur du livre « Mon directeur marketing sera un algorithme » :

« Le client est multiple. Il faut s’approcher de sa singularité, déterminer quelles sont ses attentes et lui proposer une infinité d’opportunités. Aujourd’hui, l’IA va permettre de travailler sur cette singularité. Généralement, les entreprises possèdent toute cette data issue des ventes, des actions de sollicitations, du tracking sur le site. Nous allons les harmoniser, utiliser des outils de profiling et au final permettre au marketing de prendre la meilleure décision pour chaque consommateur »,

Inbox propose différents outils pour créer des bases de données marketing, explorer ces données, construire des scores prédictifs et faire des recommandations. Elle s’appuie sur une équipe de data scientists et de professionnels du marketing. L’entreprise permet notamment à l’enseigne de prêt à porter Burton d’inventer une nouveau marketing client en utilisant le marketing prédictif.

« Burton a des clients inactifs et les solliciter coûte cher. Nous avons pu identifier les personnes les plus intéressées en calculant, par exemple, leurs probabilités d’acheter un manteau, ou un tailleur, et faire en sorte que l’opération soit rentable ».

Au final le taux d’anciens clients qui se sont réactivés, c’est-à-dire qui ont acheté, aurait été trois fois plus important qu’avec une opération plus classique. Présente dans plus de 30 pays dont le Canada, et dans tous les secteurs d’activité, Inbox compte notamment Devred, Leclerc, Aramis Auto ou Orange parmi ses clients. En 2017, elle a levé 1,5 million d’euros de fonds auprès de Sofiouest.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


vingt + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.