Lydia invite l’ancien dirigeant de Venmo à sa table et lève 72 millions d’euros

Temps de lecture : 2 minutes

plateforme de services financiers @clesdudigitalAprès avoir levé 40 millions d’euros en janvier, la plateforme de services financiers Lydia annonce une deuxième tranche de 72 millions d’euros menée par l’Accel. L’année 2020 aura célébré la montée en puissance des fintech.

Les principaux actionnaires existants de l’entreprise dont Tencent, la maison-mère de WeChat Pay, ont participé à l’opération. Tandis que Amit Jhawar, ex-directeur général de Venmo, l’application équivalente aux États-Unis détenue par Paypal, réalise à cette occasion son premier investissement en tant que venture partner chez Accel.  Il rejoint le comité de surveillance de l’entreprise. « Ces nouvelles ressources vont être utilisées pour accélérer la roadmap produit de Lydia et surinvestir dans le service client afin de répondre au mieux à la puissante vague que constitue l’engouement mondial des consommateurs pour les super-applications de services financiers, comme le prouvent les succès massifs de WeChat Pay en Chine ou de Venmo aux États-Unis », indique l’entreprise lancée en 2013 par Antoine Porte et Cyril Chiche.

Lydia s’est d’abord fait connaitre auprès des étudiants en leur offrant la possibilité de demander un remboursement à un de leur proche de manière instantanée. La technologie de cette plateforme de services financiers qui ne nécessite pas de terminal de paiement, a également séduit les associations. Pour l’utiliser, il suffit de télécharger l’application, de créer un compte avec un numéro de téléphone et un mot de passe et de renseigner ses numéros de carte bancaire. L’utilisateur indique le montant à régler, inscrit le numéro de téléphone de la personne qui doit recevoir l’argent pour un paiement entre particuliers. Notifié par e-mail ou SMS du virement, le destinataire peut choisir de retirer l’argent sur son compte en banque ou de rajouter la somme sur son compte Lydia.

Chez les commerçants, le paiement peut aussi s’effectuer en proximité, via l’application Lydia Pro. La solution professionnelle propose l’encaissement en ligne via une page web traditionnelle. Le rajout d’un bouton « Payer avec Lydia » redirigera le client vers son application sans qu’il ait besoin de saisir à nouveau ses coordonnées de cartes. Elle permet par ailleurs l’envoi d’un lien de paiement qui correspond à une somme via un SMS, email, WhatsApp, Messenger etc. Lydia est déjà intégrée dans plusieurs solutions de caisse comme Toshiba, Casio ou Innovorder et la fintech a déjà converti quelques enseignes dont Etam, Cdiscount, Franprix. En juillet dernier, Lydia revendiquait 3,5 millions d’utilisateurs. La scale up continue par ailleurs d’enrichir ses services financiers. Cet été, elle a noué un partenariat avec Younited Credit pour des souscriptions de prêts à la consommation.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-sept − cinq =