Partoo aide les boutiques à mieux se faire voir en ligne

présence en ligne des enseignes @clesdudigitalLa start-up Partoo gère la présence en ligne des enseignes et contribue à améliorer leur référencement naturel dans les annuaires.

Les moteurs de recherche et en particulier Google ont fait naitre un nouvelle terminologie dans l’univers du e-marketing comme le terme « presence management ». Assurer une stratégie de « presence management » sur Internet, c’est notamment faire en sorte que les points de vente physiques apparaissent en bonne position lors des requêtes locales, avec des informations utiles et fiables telles que les horaires, les ouvertures exceptionnelles, ou toutes les fonctions favorisant le « web to store ». « Mettre à jour régulièrement les horaires d’ouverture dans les annuaires aide à être mieux référencé », conseille ainsi Partoo, une entreprise spécialisée dans ce domaine et qui est intervenu sur ce sujet lors d’une conférence organisée par Carmila, gestionnaire des centres commerciaux.
La start-up qui a le titre de « partner » chez Google, indique qu’elle rend  « visible partout, tout le temps » les enseignes « en générant jusqu’à sept fois plus de contacts que leur site Internet, en augmentant leur trafic web-to-store et en améliorant l’interaction avec leurs clients grâce aux avis ». Elle travaille avec 50 000 points de vente et 250 enseignes en Europe. Elle apporte notamment ce service à l’enseigne de prêt-à-porter Promod et à son réseau de 360 magasins en France. Maxime Gailhbaud, responsable acquisition trafic chez l’enseigne de mode féminine témoigne :

« Il serait humainement difficile de mettre à jour les informations des ouvertures et fermetures exceptionnelles sur les annuaires en ligne, magasin par magasin. Nous les regroupons dans un fichier Excel transmis à Partoo qui se charge de les retransmettre aux annuaires digitaux ».

La gestion de la présence en ligne des enseignes s’inscrit dans une stratégie plus large de la gestion de l’e-réputation, basée surtout sur des avis clients déposés sur les annuaires en ligne. Cette tendance à donner un avis ne fait que croître chez les consommateurs. Il y a eu autant d’avis déposés en trois mois en 2019 que sur toute la période entre 2014 et 2016. Les opérateurs n’ont pas d’autres choix que de les prendre en compte et ils ont appris à exploiter ces informations. « Nous sommes en mesure de supprimer les visites mystère dans les centres commerciaux et de leur substituer une étude des avis déposés », témoigne Carmila qui a amélioré son référencement naturel grâce aux services de la start-up déployés dans ses 215 centres.  Promod a par ailleurs ouvert un chantier pour analyser l’impact des avis déposés et du « presence management ». Maxime Gailhbaud y trouve de la matière à étudier : « Le plus souvent il s’agit des critiques sur le comportement du personnel. Par exemple, la vendeuse a tiré le rideau de la cabine d’essayage quand la cliente était en train de passer un vêtement. C’est la hantise des consommatrices, même si ça reste rare. Nous allons y répondre, mais aussi pouvoir remonter cette information jusqu’au point de vente, c’est en projet ».

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*