Scalapay lève des fonds et lance un module de checkout en ligne

Temps de lecture : 2 minutes

du Buy Now Pay Later @clesdudigitalLe marché du BNPL « Buy Now Pay Later » continue d’attirer les investisseurs.

Cette fois c’est la fintech d’origine italienne Scalapay qui annonce une nouvelle levée de fonds de 497 millions de dollars en série B (215 millions en equity, accompagné d’une dette de 282 millions de dollars). Ce tour de table est mené par les nouveaux entrants Tencent (récemment entré au capital de la française Alma) et Willoughby Capital, avec la participation de l’investisseur historique Tiger Global, Gangwal, Moore Capital, Deimos et Fasanara Capital. Goldman Sachs participe également en tant que conseil.

L’entreprise fondée en 2019 par Simone Mancini et Johnny Mitrevski et accréditée par l’établissement allemand Raisin Bank avait déjà opéré un tour de table de 155 millions de dollars en septembre dernier mené par Tiger Global, avec la participation de Baleen Capital et Woodson Capital. Au total elle aura levé plus de 700 millions de dollars de financement depuis sa création.

Active en Italie, en France, en Allemagne, en Espagne, au Portugal, en Finlande, en Belgique, aux Pays-Bas et en Autriche, Scalapay propose trois options de règlement aux particuliers (paiement en trois ou quatre fois, ou entièrement après 14 jours). Elle se base sur ses propres algorithmes pour réaliser du scoring sur les cartes bancaires, fonctionne en lien avec le PSP de son partenaire Stripe et a développé des APIs avec tous les fournisseurs de plateformes e-commerce (CMS) du marché. L’entreprise assume les risques de fraude en payant immédiatement et intégralement le vendeur et lui facture une commission.

Supprimer tous les points de friction

Ce financement va l’aider «à recruter à l’échelle mondiale avec l’objectif de doubler ses effectifs d’ici fin 2022» et à déployer dans toute l’Europe un module indépendant de checkout en ligne baptisé « Magic Checkout » permettant aux consommateurs de régler leurs achats en un ou deux clics. Celui-ci a été conçue pour «supprimer tous les points de friction traditionnels du paiement et apporter des solutions aux principales raisons de l’abandon du panier, telles que l’inscription ou la connexion, l’expédition, la sélection du moyen de paiement et les consentements en matière de confidentialité. Et ce, tout en respectant les règles européennes strictes DSP2 et RGPD», selon Johnny Mitrevski,

L’équipe fondatrice comprend également Raffaele Terrone, Daniele Tessari et Mirco Mattevi et le board devrait accueillir de nouveaux membres à l’instar de Amit Jhawar, ex-pdg de Venmo et Coo/Cfo de Braintree qui vient de rejoindre le conseil d’administration. La filiale française est dirigée par Pingki Houang. Shein, Decathlon, Calzedonia,  les enseignes du groupe Beaumanoir (Cache-cache, Bréal, Bonoboplanet, Vib’s), Swappie, Moschino, Don’t Call Me Jennifer, Samsonite, Nike ou Pandora sont cités comme clients.

Je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, JE M’INSCRIS A LA NEWSLETTER

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*