Picnic se donne de nouveaux moyens pour conquérir l’Europe

Temps de lecture : 2 minutes

Le spécialiste néerlandais des courses à domicile @clesdudigitalLe spécialiste néerlandais des courses à domicile vient de lever 600 millions d’euros et poursuit de grandes ambitions. De quoi secouer les marchés de la grande distribution alimentaire et celui des prestataires du dernier kilomètre.

Picnic, le service européen de courses alimentaires en ligne livrées à domicile lève 600 millions d’euros (700 millions de dollars) en série D pour soutenir sa croissance et continuer à se développer en Europe. La fondation Bill-et-Melinda-Gates a mené le tour de table, auquel les actionnaires existants ont également participé. Cofondé aux Pays-Bas en 2015 par Michiel Muller et Joris Beckers et qui se sont inspirés du modèle du laitier d’antan, Picnic a déjà déployé ses services dans plus de 200 villes dans son pays natal et en Allemagne. L’entreprise est arrivée discrètement en France en 2021 en installant un premier site pilote à Valenciennes après avoir signé un partenariat avec Cora. Le spécialiste a récemment annoncé que son concept aurait déjà séduit 60 000 foyers dans la ville nordiste. Pour opérer ses livraisons, il a implanté un entrepôt de plus de 15 000 m2 dans la banlieue lilloise. Pour un minimum de 35 € d’achat, les livraisons choisies depuis l’application sont gratuites, livrées dans l’heure et assurées par une équipe de « runners » au volant de voiturettes 100% électriques.

Picnic a bénéficié de la crise sanitaire qui a accéléré sa croissance. «Les choses vont en effet très bien. Nous continuons à nous développer et sommes maintenant établis en Hollande et en Allemagne. Nous sommes très demandés, et la crise du coronavirus n’a fait que renforcer la demande», déclarait récemment le fondateur dans Eramus Magazine.

Ce nouvel investissement (après une première levée de 100 millions d’euros dès 2017 et seconde, de 250 millions d’euros dont 50 millions de dettes) permettra d’accélérer le déploiement de Picnic en Europe, notamment en Allemagne et en France selon un communiqué. «Les investissements dans les centres de préparation des commandes automatisés, les voiturettes électriques, et le développement des équipes techniques hautement qualifiées de Picnic, sont déterminants à long terme pour la croissance et permettront encore davantage d’innovation technologique afin de servir le nombre de clients qui ne cesse d’augmenter. Le concept durable – les produits sont livrés gratuitement au domicile des clients avec des voiturettes électriques tout en évitant le gaspillage alimentaire – est l’un des éléments transformationnels du modèle Picnic». L’entreprise vise un milliard d’euros de chiffre d’affaires pour l’année en cours.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, JE M’INSCRIS A LA NEWSLETTER

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-neuf − dix-huit =