Leroy Merlin construit le commerce du futur

Leroy Merlin se projette dans l’avenir @clesdudigitalTous les dix ans, Leroy Merlin se projette dans l’avenir avec son plan « Vision d’entreprise ». L’éclairage de Thomas Bouret, directeur général de Leroy Merlin France.

Leroy Merlin vient d’inaugurer son troisième Tech Shop à Station F, l’immense campus parisien de Xavier Niel. L’atelier de 600m² situé dans la zone Share, est considéré comme le laboratoire « Hardware » de l’incubateur. Il offre l’accès à des imprimantes 3D, des ateliers découpe laser et d’impression textile, des workshops et espace de co-working. Pour l’enseigne de bricolage qui détient la licence et la marque TechShop en Europe, en Brésil et en Russie, ce rapprochement avec la communauté des « makers » est une stratégie de long terme qui implique tous les collaborateurs de l’entreprise. Elle construit son écosystème et s’allie une communauté d’influenceurs pour imaginer aussi les magasins du futur.

« Avec 137 magasins intégrés, six franchisés et un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’€ en 2017, nous sommes leaders sur le bricolage et l’aménagement de l’habitat. Nous devons garder un temps d’avance et pour nous le challenge est permanent  »,

Leroy Merlin se projette dans l’avenir @clesdudigital
Thomas Bouret, DG de Leroy Merlin France

explique Thomas Bouret, directeur général de Leroy Merlin France. Cette démarche d’innovation est intégrée dans un plan intitulé « Vision d’entreprise », dans lequel Leroy Merlin se projette tous les dix ans. L’enseigne vient ainsi d’entamer son troisième plan qui l’amène à 2025.

« Les 22 000 collaborateurs, du magasin à l’entrepôt, y participent. Nous avons déjà recensées 32 000 idées innovantes. Notre mission est de construire et d’accompagner nos clients vers de nouvelles façons d’habiter pour mieux vivre demain. Ces réflexions nous font sortir de notre histoire de distributeur traditionnel et élargissent nos périmètres d’intervention »

Depuis longtemps déjà Leroy Merlin cultive la décentralisation et stimule l’innovation en faisant aussi appel aux universitaires, chercheurs spécialistes de l’habitat.

« Nous recherchons l’ensemble des signaux faibles qui vont préfigurer de nouveaux usages au sein de la maison ».

Leroy Merlin se projette dans l’avenir @clesdudigitalTous les deux ans, le distributeur organise « les Assises de l’habitat ». Il est le partenaire de Maker Faire Paris et Lille, un grand rassemblement autour de la science et de l’innovation dont le but est d’accélérer la démocratisation du mouvement des Makers en France.

Récemment au salon CES de Las Vegas le distributeur a présenté sa « box » Enki dédiée à la gestion du foyer. Cette sorte de tour peut communiquer avec tous les objets commandés à distance dans la maison, comme les volets roulants, les lumières, ou les lecteurs de musique et peut être pilotée depuis un smartphone. « Une vingtaine de partenaires sont déjà compatibles », assure Thomas Bouret.

L’intraprenariat est également encouragé. Ce sont des collaborateurs de  l’entreprise qui ont imaginé L’Appart by Leroy Merlin à Strasbourg, un espace de 200m² qui propose aux visiteurs de découvrir de nouvelles idées d’intérieur dans un lieu aménagé « comme à la maison » convivial et chaleureux. Ce sont eux aussi qui ont lancé « Permettez-moi de construire », une jeune pousse qui facilite les démarches administratives et l’obtention des permis.

L’enseigne encourage aussi les services entre particuliers avec Frizbiz,  une plateforme web et mobile dédiée au jobbers qui réalisent de petits travaux.

« Nos collaborateurs sont nos ambassadeurs et nous diffusons aussi la culture « makers » dans l’entreprise et dans nos magasins avec des cours de bricolage, des ateliers de recyclage d’objets ».

Leroy Merlin se projette dans l’avenir @clesdudigitalA Brest, la direction d’un magasin a pris l’initiative de dédier 600 m2 de sa surface commerciale à un Fablab. « Dans 10 ans nos magasins seront complètement différents et deviendront des lieux d’échanges de communautés. La vocation de nos sites ne sera plus dans cette vision consumériste actuelle », estime Thomas Bouret.

« Notre site e-commerce qui référence 100 000 articles et se positionne dans le top 10 des sites français en termes de fréquentation change la destination traditionnelle de nos magasins. Il faut redonner aux consommateurs une raison de revenir en points de vente, en faire des lieux de vie ».

L’enseigne met d’ailleurs tout en œuvre pour mieux comprendre les comportements des clients en magasin en analysant les flux de visiteurs avec la solution de Retency. La start-up a développé des boîtiers qui captent les fréquences Wi-Fi et bluetooth des smartphones. Leroy Merlin multiplie également les partenariats avec des start-up dans la livraison du dernier kilomètre, par exemple avec Trusk, spécialisée dans le transport à la demande d’objets lourds et encombrants, ou Colisweb, pour les livraisons en 3h ou sur rendez-vous. Il teste aussi dans plusieurs magasins l’application LIneBERTY qui gère les files d’attente pour les services de découpe avec l’envoi de ticket par SMS via l’application ou une borne.

L’année dernière, le magasin de Rueil Malmaison a fait appel à Armis pour déployer sa publicité multi-locale en mode dématérialisée. Les 500 000 tracts ont été remplacés par des publicités sur internet optimisées pour les internautes proches du magasin. Enfin récemment Leroy Merlin a lancé avec Fundy « Le Coin des Génies », une market place pour valoriser les produits astucieux et éthiques dédiés à la maison et au jardin. Des showrooms sont déployés dans les magasins de Tourcoing et Paris Beaubourg pour exposer les produits et les acheter via des tablettes mises à disposition des clients. D’autres showrooms devraient être déployés partout en France.

Cet article vous a intéressé ? Retrouvez tous les témoignages des marques dans la rubrique TRANSFORMATION

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 × cinq =