Attirer et conserver les meilleurs talents passent aussi par moins de fossé hiérarchique

Temps de lecture : 3 minutes

taux de satisfaction au travail @clesdudigitalLes cadres ont un taux de satisfaction au travail nettement supérieur à celui des non cadres et l’écart se creuse.

La perception de la vie au bureau n’est pas la même chez tous le salariés, loin s’en faut. La dernière enquête trimestrielle intitulée « Future Forum Pulse » avec des données recueillies entre le 28 juillet et le 10 août 2021 auprès plus de 10 000 salariés à travers le monde (aux États-Unis, en Australie, en Allemagne, au Japon, en France et au Royaume-Uni), révèle ainsi que les cadres ont préféré en majorité retourner au bureau après la crise. Leur volonté de retourner au bureau à temps plein est près de trois fois supérieure à celle des salariés non-cadres. Mais dans l’ensemble, la majorité des salariés (76%) ne le souhaitent pas.

Divers facteurs contribuent à ce décalage entre cadres et non-cadres. Les premiers ont ainsi un taux de satisfaction au travail nettement supérieur à celui des seconds (+ 62%) et l’écart se creuse. Au dernier trimestre, au fur et à mesure que certaines entreprises ont ordonné le retour au bureau, la satisfaction générale des cadres par rapport à leur environnement de travail a augmenté de 3% alors que celle des non-cadres a chuté de 5%. Deux tiers (66%) des cadres rapportent que les discussions relatives à l’organisation de leur entreprise post-pandémie ont lieu au niveau de la direction tandis que la contribution des salariés non-cadres est mineure, voire inexistante, tout comme la prise en compte de leurs préférences. Dans la même optique, 81% des cadres assurent que le management de leur entreprise est «transparent dans sa communication de nouveaux éléments ayant un impact sur l’entreprise», mais seulement 58% des non-cadres partagent ce point de vue.

«Cet écart entre les préférences des cadres et celles des non-cadres est très significatif et a de quoi alarmer. En effet, 66% des cadres affirment élaborer les futures politiques managériales de l’entreprise sans avoir (ou très peu) l’avis direct des salariés», précisent les auteurs. «La vie de bureau n’est pas la même au sommet de la hiérarchie  Les entreprises doivent faire plus d’efforts pour combler ce fossé si elles veulent attirer et conserver les meilleurs talents», estime Brian Elliott, directeur exécutif du Future Forum.

taux de satisfaction au travail @clesdudigitalLes données des quatre rapports de l’étude publiés l’année dernière montrent que le désir de flexibilité au travail chez les salariés est resté constant. A l’échelle de la France, le travail hybride est la nouvelle norme : 32% des Français interrogés souhaitent retourner au bureau trois ou quatre fois par semaine, 23 % une à deux fois par semaine, 11% rarement et 26% en permanence et 7% jamais.

De plus en plus de salariés se disent prêts à quitter leur entreprise pour conserver cette flexibilité. Pour le trimestre dernier, 57% se disaient prêts à changer d’emploi l’an prochain, un chiffre en légère augmentation par rapport à celui obtenu trois mois plus tôt. Les entreprises ont donc tout intérêt à faire évoluer le travail vers plus d’hybridation, adopter des mesures flexibles, concevoir de nouveaux espaces de travail «qui attirent, stimulent et retiennent les talents les plus brillants et les plus divers». Les entreprises doivent aussi fournir à leurs responsables «la formation et le soutien nécessaires pour qu’ils deviennent les garants de l’inclusion plutôt que de simples détenteurs d’informations». Enfin la transparence est primordiale, notamment lorsqu’il s’agit de communiquer sur les décisions relatives aux politiques qui seront mises en place après la crise sanitaire, ainsi que sur les raisons de leur application.

Je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, JE M’INSCRIS A LA NEWSLETTER

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*