Marques et agences doivent entrer dans l’ère de éco-responsabilité numérique

Temps de lecture : 3 minutes

empreinte environnementale du digital @clesdudigitalL’AACC Customer Marketing qui regroupe des agences spécialisées vient de lancer un Observatoire sur la sensibilité des consommateurs à l’égard de l’empreinte environnementale du digital.

Ces agences dont la spécificité est de mettre le client au cœur des dispositifs qu’elles conçoivent pour les marques qu’elles accompagnent, estiment avoir une double responsabilité vis à vis des consommateurs et des marques. «Cette responsabilité les engage sans cesse à se poser des questions sur la pertinence de leurs propositions, leur capacité à valoriser les marques et les produits, leur adéquation aux attentes des consommateurs, aux évolutions sociétales etc», explique le syndicat professionnel, qui regroupe plus de 200 entreprises, pour justifier le lancement de ce baromètre.

empreinte environnementale du digital @clesdudigitalLes chiffres issus de sa première étude réalisée en septembre 2020 auprès de plus d’un millier de Français montrent que 55% d’entre eux ont pris conscience de cet enjeu. «Avec désormais un Français sur deux conscient de l’empreinte écologique du digital, les marques doivent plus que jamais entrer dans l’ère de l’éco-responsabilité numérique», estime Olivier Vigneaux, directeur général de Betc Fullsix. Néanmoins ils ont encore du mal à modifier leurs usages en profondeur. Pour réduire leur impact 68% suppriment des mails, 65% ferment systématiquement les applications et logiciels après utilisation et 61% éteignent leurs écrans plutôt que de les laisser en veille.

«Des actions qui vont dans le bon sens mais difficile en revanche de renoncer, au nom de l’environnement, au besoin de divertissement : seuls 35% des répondants sont prêts à restreindre le streaming, chiffre qui tombe à 14% chez les 18-24 ans» notent les auteurs de l’étude. «Réduire leur impact oui, leur plaisir, non ! C’est tout le paradoxe». Pour sept Français sur dix la question est aussi de savoir comment participer à cette réduction. Le constat est vrai pour toutes les tranches d’âge qui se disent insuffisamment informées sur la façon dont ils peuvent modifier leurs usages digitaux pour mieux protéger l’environnement.

empreinte environnementale du digital @clesdudigital
Lionel Gomez

«Et il est intéressant de constater que neuf Français sur dix pensent que les marques ont un rôle à jouer pour les accompagner dans la réduction de leur empreinte environnementale. Aux marques donc, accompagnées par leurs agences, d’apporter une meilleure information sur les usages de leurs produits permettant de réduire l’impact de ceux-ci… avec là encore un paradoxe, puisque près d’un Français sur deux (47%) ne souhaite pas donner accès à ses données d’usages d’un produit pour que l’entreprise analyse les optimisations possibles à son usage plus responsable».

Au duo marques et agences d’imaginer également des changements de pratiques que les consommateurs jugent intéressants comme par exemple la mise en place de systèmes propres de livraison(45%). «Les agences customer marketing doivent aujourd’hui imaginer avec leurs clients des dispositifs de communication plus respectueux et remettre en question ceux qui ne sont plus acceptables par les consommateurs», souligne Lionel Gomez, directeur général stratégie de Wunderman Thompson.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Soutenez la presse, abonnez-vous !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


trois × 2 =