Les PME du e-commerce revitalisent les territoires

sites e-commerce sont rentables @clesdudigital
Marc Schillaci

Selon la 12ème édition de l’étude Oxatis, spéciale TPE et PME, 53% des sites e-commerce étaient rentables en 2018. Ce pourcentage atteindrait même 87% dans le cadre du e-commerce BtoB. L’éditeur de solutions en mode SaaS qui a mené une enquête auprès de plus de 1900 e-commerçants entre fin novembre et fin décembre en partenariat avec la Fevad et le cabinet Ernst & Young, souligne le fort potentiel du e-commerce pour ces petites et moyennes entreprises. « Après une période d’investissement pendant laquelle les sociétés ont misé sur la création de leur site et les actions de visibilité, le retour sur l’investissement est au rendez-vous et concerne dorénavant la majorité des entreprises », explique Oxatis.

« Avec un bon niveau de rentabilité, un impact positif du Web sur les magasins physiques, des perspectives de recrutement très favorables et une présence forte dans les petites communes car 45% de ces e-commerçants sont implantés dans des communes de moins de 20.000 habitants, le e-commerce représente une opportunité de croissance majeure pour le développement économique des territoires ».

L’enquête Oxatis montre également que 80 % des entreprises qui gèrent à la fois un site de vente en ligne et un magasin traditionnel, constatent un impact positif de leurs sites sur leurs boutiques physiques. Cet impact est en très nette progression et atteint les 80 % en 2018 (56 % en 2016 et 65 % en 2017). L’influence se fait à plusieurs niveaux : 79% des commerçants observent une augmentation de la fréquentation en magasin après consultation du site. Un comportement qui impacte directement le chiffre d’affaires : 60 % des PME interrogées constatent ainsi une progression de plus de 10 % du chiffre d’affaires en point de vente physique à la suite du lancement de leur site. « La complémentarité du e-commerce et des magasins physiques n’est plus à démontrer », estime Marc Schillaci, pdg d’Oxatis.

Par ailleurs l’enquête montre que les sites e-commerce permettent d’élargir immédiatement les zones de chalandise, non seulement de manière locale mais aussi à l’international. Les résultats sont significatifs, les e-commerçants exportent cinq fois plus que la moyenne des entreprises françaises. Enfin la part des sociétés de plus de cinq salariés a triplé en trois ans en passant de 12% à 25% et le secteur qui a créé 9.800 emplois en 2018, devrait en créer à nouveau 13.500 en 2019. Soit près de 10 % des 133.000 emplois prévus par la projection Insee banque de France. « Les PME du e-commerce participent à renverser la tendance au déclin démographique dans les territoires », notent les auteurs de l’étude.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


17 − 10 =