Arianee part à l’assaut du Web3 avec de nouveaux moyens

Temps de lecture : 3 minutes

accélérer sa présence internationale @clesdudigitalArianee se dote de nouveaux moyens pour accélérer sa présence internationale en développant son bureau de New York, recruter de nouveaux talents et poursuivre le développement de ses produits et services.

Arianee qui édite des solutions web3 pour les marques, vient de lever 20 millions d’euros en série A auprès de Tiger Global. Bpifrance, ISAI, Noia Capital et Cygni Labs déjà présents lors du dernier tour de table, l’accompagnent à nouveau, tandis que Commerce Ventures, Motier Ventures et Pierre Denis, ancien CEO de Jimmy Choo, entrent également à son capital.

Fondé en 2018 par Pierre-Nicolas Hurstel et Frédéric Montagnon comme un consortium indépendant de statut associatif réunissant de grands fabricants, Arianee s’est développé pour construire un protocole standard de certification digitale des objets de valeur pouvant être utilisé par l’ensemble des marques de luxe, mode, beauté, automobile. La plateforme utilise un protocole open source permettant d’attacher une identité numérique unique, infalsifiable et augmentée à chaque objet et cette «carte d’identité» digitale ouvre un nouveau canal de communication perpétuel, sécurisé et anonyme entre les marques, les propriétaires et les objets. Ses produits s’appuient sur une plateforme SaaS qui permet aux marques «de tokeniser des NFTs enrichis de fonctionnalités exclusives et uniques (airdrop généré par les utilisateurs, CRM, horodatage, données sur la transparence, réalité augmentée, déploiement dans le métavers etc) et les distribuer à tous types de publics, crypto natifs ou non, avec un parcours utilisateur fluide». La solution basée sur la technologie de la blockchain a été adoptée par de grandes marques telles que Printemps, Breitling, le groupe Casino, Vacheron Constantin, Paris Fashion Week, Panerai ou encore IWC.

@clesdudigital
Pierre-Nicolas Hurstel

Reprendre le contrôle des identités numériques et des données personnelles

L’entreprise a l’ambition «de réinventer la relation client à travers des solutions simples qui s’appuient sur les spécificités du Web3 : décentralisées, ouvertes, respectueuses de la vie privée et indépendantes des GAFAs». Pour la start-up le web3 est considéré «comme l’une des plus grandes opportunités pour les marques depuis la création d’Internet. De nouveaux canaux de distribution
se sont développés, aux canaux physiques et digitaux traditionnels, s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux canaux immersifs dans le métavers. Le Web3 nous permet aussi de reprendre le contrôle de notre identité numérique, et de nos données personnelles. Pour les entreprises, c’est l’occasion de s’affranchir de la dépendance aux grandes plateformes que sont les GAFAs tout en développant des
usages innovants».

L’entreprise a vu son effectif  tripler depuis son dernier tour de table en mars 2021 (soit 8 millions d’euros en seed auprès de BPI, ISAI, Cygni Labs, Noia Capital et plusieurs entrepreneurs dont Thibaut Elziere, Jonathan Cherki, Jonathan Benhamou, Clément Buyse). Elle compte actuellement plus de 50 clients et partenaires – dont IBM et le métavers The Sandbox – en Europe et en Amérique du Nord. «Nous sommes ravis d’accueillir l’un des investisseurs mondiaux les plus influents et de conserver la confiance de nos partenaires historiques. La structure de l’investissement, en actions et en token $ARIA20, démontre l’intérêt des investisseurs internationaux, de Bpifrance à Tiger Global, pour les solutions open source et SaaS web3. Le web3 est en train de conquérir le monde et nous pensons que les marques devraient tirer parti de cette révolution pour reprendre le contrôle de leur présence et de leurs données sur Internet» souligne Pierre-Nicolas Hurstel, CEO d’Arianee.

Je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, JE M’INSCRIS A LA NEWSLETTER

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*