Soyooz donne de nouvelles armes aux vendeurs

base d’intelligence artificielle @clesdudigitalSoyooz veut réincarner le vendeur. L’entreprise créée il y a six ans développe des solutions technologiques à base d’intelligence artificielle pour reproduire le rôle des commerciaux et les aider aussi à mieux répondre à leurs clients dans les magasins. Elle a notamment développé pour Jumbodiset, l’entreprise qui conçoit les jeux éducatifs pour l’enfant sous la marque Nathan, un moteur de recommandation baptisé Edukéo. « Le consommateur est perdu dans les rayons de jeux éducatifs. Et les distributeurs doivent faire face à plusieurs problématiques liées au turnover des vendeurs et à leur manque de formation, et à la saisonnalité du marché », explique Chloé Haquet, e-commerce marketing coordinator chez Jumbodiset. La responsable était invitée à s’exprimer lors d’une table ronde sur le thème « comment les moteurs de recommandation aident-ils les vendeurs ? », un événement organisé par DXC France, société de services informatiques à l’origine d’un nouveau club de rencontres et de réflexion sur la transformation digitale.

Collecte de données

base d’intelligence artificielle @clesdudigital
Olivier Pistiaux

Soyooz, qui se positionne comme un spécialiste sur ces sujets, a déjà participé à la conception d’un chatbot pour conseiller des vins sur le site de Carrefour et Facebook Messenger lors de la Foire aux Vins du distributeur, créé des moteurs de recommandation pour Darty, Rue du Commerce ou Cdiscount. Il s’est plongé cette fois dans l’univers du jouet pour aider les vendeurs à comprendre les besoins parfois mal exprimés des clients à la recherche d’un jeu éducatif pour des enfants. « Il s’agissait de relier l’usage à la nature du produit, en posant d’abord cinq à six questions. Puis grâce à l’IA, nous calculons le meilleur compromis possible. En amont, il faut la connaissance du produit et celle du besoin pour fournir une réponse rapide en 30 secondes », précise Olivier Pistiaux, CEO de Soyooz. Edukéo n’a pu voir le jour que lorsque toutes les datas y compris celles de la concurrence, aient été collectées pour alimenter la base produits.

« Pour que le moteur soit utile il faut qu’il reste neutre, sans privilégier la marque Nathan. Si le système est biaisé, l’information l’est également. C’est un outil qui aide à choisir un article dans le catalogue mais qui peut aussi répondre à de nombreuses questions comme, par exemple : ce jeu est-il adapté à un voyage en voiture ? ».

base d’intelligence artificielle @clesdudigitalMais l’outil sert aussi à collecter de très utiles données clients pour mieux comprendre leurs aspirations. « Nathan ne propose pas un important catalogue de jeux scientifiques, mais si nous constatons que la demande est forte, nous essaierons d’y répondre. L’outil peut aider les magasins à élargir leurs référencements», souligne Chloé Haquet. Jumbodiset accompagne ainsi ses partenaires distributeurs à optimiser leurs offres en rayons. L’entreprise a commencé à former des vendeurs et mis en place des PLV sur Edukéo dans les rayons concernés pour bien intégrer l’outil dans la relation client. Il est notamment testé par trois magasins franchisés La Grande Recré de la région bordelaise, par King Jouet et bientôt Village Joué Club à Paris. S’il ne mesure pas encore les taux de transformation, il permettrait d’augmenter sensiblement les paniers moyens. Le moteur est aussi disponible pour le grand public dans une version plus restreinte.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


14 + 1 =