Le marché de la data fait surgir de nouveaux compétiteurs mondiaux

marché de la data @clesdudigital
Laure Debos, Sylvain Bellier et Yan Claeyssen

Le marché de la data est en pleine effervescence et voit naitre de nouveaux compétiteurs mondiaux entre cabinets de conseil et groupes de communication.

Au moment ou Accenture Interactive annonce qu’il s’apprête à acquérir la société conseil en stratégie marketing et experte de la data Sutter Mills fondée par Olivier Mazeron, Xavier et Guillaume Cardon, le groupe Publicis officialise la création d’Epsilon France. Cette nouvelle structure rassemble sous la même bannière le spécialiste du data marketing Soft Computing, l’agence « data driven » Publicis Eto et Publicis Media Data Sciences. Elle compte 750 collaborateurs spécialistes de la data, du marketing digital, du business analysis et des systèmes d’information et est lancée suite au rachat en juillet dernier de l’américain Epsilon par le groupe Publicis pour 3,95 milliards de dollars.

3 700 data scientists et 2 000 ingénieurs

Fondée en 1969 au Texas, Epsilon est une entreprise de marketing digital, fournisseur de bases de données et qui développe des plateformes pour que les marques réalisent des opérations et campagnes personnalisées sur tous les canaux et à grande échelle. Le groupe s’appuie notamment sur les compétences de 3 700 data scientists et 2 000 ingénieurs. En France, la nouvelle entité affiche d’ores et déjà 350 clients dans les univers de la distribution généraliste et spécialisée, du luxe, des banques et de l’alimentaire, et elle pilote plus de 80 plateformes data. Elle intervient à toutes les étapes-clé d’un projet data, de la définition de la stratégie à l’exécution opérationnelle, en passant par le design et la mise en œuvre de solutions.

Comme le racontent Laure Debos, directrice générale de Publicis Media Data Sciences nommée vice-présidente exécutive d’Epsilon France et Sylvain Bellier, président de Soft Computing nommé vice-président :

« La « mass personnalisation » demande des compétences d’experts et le marketing est devenu plus « tech ». Les équipes marketing et IT doivent travailler ensembles pour fournir une expérience sans couture à la clientèle ».

Quatre grands types de compétences sont désormais réunies dont la data science pour l’analyse des données, la capacité d’activer des campagnes avec les outils du marché, la scénarisation des parcours d’achat et l’expertise IT pour les besoins des DSI qui « veulent des infrastructures robustes ».

« Nous offrons cette alchimie de compétences.  Chaque entité devient 100% Epsilon. Nous nous appuierons sur des équipes mixtes pour répondre aux enjeux des marques et proposerons des missions plus horizontales. Il s’agit de casser les silos ».

Epsilon France qui vient enrichir les activités du groupe Publicis, veut ainsi permettre aux marques de reprendre le contrôle de leurs données tout en se dotant de techniques de personnalisation à grande échelle. La nouvelle équipe s’appuie sur toutes les expertises et outils technologiques d’Epsilon qui annonce compter 3 000 clients dans le monde et près de 10 000 collaborateurs répartis dans 40 bureaux. Elle répond aux besoins de ses clients avec des solutions externalisées, internes ou mixtes et intègre les solutions Adobe, Salesforce, Microsoft, Google.

Yan Claeyssen, président de Publicis Eto a par ailleurs été nommé vice président exécutif d’Epsilon tandis que Nicolas Zunz, co-président de Publicis Communications en prend également la présidence.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*