#NRF2019 : Early Birds recommande les bons produits aux cyberacheteurs

marketing prédictif @clesdudigitalCréée en 2012 par Laetitia Comès-Bancaud et Nicolas Mathon, Early Birds est spécialisée dans le marketing prédictif et la personnalisation des offres en ligne. Sélectionnée dans la catégorie « Mature », secteur « Personnalisation et e-commerce »» pour exposer sur le Pavillon France.

Comment est née l’idée ?

Après avoir travaillé chez Prosodie, j’ai participé à l’ouverture du bureau de vente d’une start-up à Paris et j’y suis restée six ans. Cela m’a donné l’envie d’être aux manettes d’une entreprise qui allait connaître une forte croissance. Nicolas qui avait un profil technique, complémentaire au mien, faisait partie de mon réseau et il a quitté son entreprise en même temps que moi. Nous nous sommes dits que nous pourrions peut-être, être partenaires pour cette nouvelle aventure. Nous avons commencé par travailler six mois ensembles avant de formaliser notre pacte d’associés, pour voir si cela fonctionnait vraiment entre nous. Notre idée de départ était d’agréger les données très nombreuses sur les sites e-commerce pour pouvoir ensuite les activer, puis nous avons commencé à faire de la personnalisation, à utiliser l’intelligence artificielle pour afficher des recommandations sur les sites, avec un outil et des bases solides.

Vos premiers soutiens ?

Nous ne venions pas de l’e-commerce et avons tout construit tout seuls. Nous avons mis nos économies dans l’entreprise et nos premiers soutiens ont été nos conjoints et nos proches. Et puis nous avons commencé à convaincre les premiers clients qui ont misé sur nous, en tant que cofondateurs, comme France Billet, la Halle ou encore Marc Menasé, alors à la tête de Menlook. Nous avons ensuite bénéficié d’un fonds d’amorçage de 450.000 euros auprès de business angels et enfin bouclé un tour de table de 5 millions d’euros mené par la holding Arts et Biens. Aujourd’hui nous avons une équipe de 30 personnes et comptons 80 clients actifs sur notre plateforme, dont Cdiscount, Carrefour, Fnac-Darty, Saint Gobain.

Pourquoi New York ?

Nous sommes présents à Paris et à Londres depuis quelques mois. L’an dernier nous avons participé au French Tech Tour à New York mais le salon NRF sera une première pour nous. Nous allons pouvoir y rencontrer des prospects, notamment ceux de la délégation française. Cet événement nous permet aussi de discuter avec des fonds d’investissements.

Chaque semaine et jusqu’au 13 janvier prochain, date de l’ouverture du salon NRF Retail’s Big Show à New-York, nous donnons la parole aux startups sélectionnées par Business France. Ces 20 pépites, classées dans les catégorie Mature (avec des clients français et internationaux) ou Early Stage, embarqueront pour la Grosse Pomme pour représenter la Retail French Tech.
J’ai aimé cet article, je souhaite lire le prochain article des Clés du Digital

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


quinze − dix =