La French Tech aimante les investisseurs

Temps de lecture : 2 minutes

levées de fonds pour la French Tech @clesdudigitalCes derniers mois sont décidément propices aux levées de fonds record pour la French Tech.

Après Contentsquare qui a levé 500 millions de dollars, après celle réalisée par Shift Technology, jeune insurtech française (220 millions de dollars), de la place de marché Back Market (276 millions d’euros), de Ledgers spécialisé dans les crypto monnaies (380 millions de dollars) et de Sorare, une startup qui évolue dans l’univers du football et qui serait sur le point de lever au moins 500 millions de dollars (selon Les Echos), c’est au tour de ManoMano d’annoncer une levée de fonds de 355 millions de dollars. La place de marché spécialisée dans le bricolage et le jardinage, créée en 2013 par Christian Raisson et Philippe de Chanville et installée à Bordeaux, a attiré le fonds américain Dragoneer qui accompagne notamment des sociétés comme Uber, Spotify, Airbnb ou plus récemment Klarna. Ce nouveau tour de table implique aussi Temasek, General Atlantic, Eurazeo, Bpifrance (via son fonds Large Venture), Aglaé Ventures, Kismet Holdings et Armat Group. La valorisation ManoMano qui a doublé son chiffre d’affaires en 2020 (1,2 milliard d’euros) dépasse désormais les deux milliards de dollars.

C’est la troisième opération d’envergure pour l’entreprise qui a déjà récolté 110 millions d’euros en 2019 et 125 millions en 2020. ManoMano devrait profiter de ces nouveaux fonds pour poursuivre son expansion européenne en renforçant sa présence en Allemagne et au Royaume-Uni, en musclant son offre BtoB en Espagne et en Italie, et continuer à développer ses services ManoFulfillment. L’an dernier, la place de marché s’était équipée de l’OMS  (Order Management System) de OneStock pour piloter l’ensemble des stocks de ses entrepôts et les commandes de ses milliers de vendeurs professionnels, de tailles et d’origines géographiques multiples.

Le pure-player prévoit de doubler la taille de ses équipes en recrutant 1 000 nouveaux collaborateurs d’ici à la fin de 2022. “Grâce à cette nouvelle levée de fonds, nous souhaitons confirmer notre position de leader indiscutable en ligne sur notre verticale en Europe. Notre but est de devenir la destination de référence pour tous les projets de bricolage, jardinage et aménagement de la maison en proposant une expérience et des conseils de l’inspiration à la réalisation pour nos clients en Europe” ont indiqué Philippe de Chanville et Christian Raisson dans un communiqué. “En donnant accès à une clientèle qualifiée de bricoleurs et à une gamme complète de services spécifiques à notre industrie, nous souhaitons également devenir le partenaire incontournable des marchands européens qui souhaitent faire grandir leur business en ligne”, ont-ils ajouté.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


treize − 9 =