Monoprix continue d’innover en magasin avec le paiement “augmenté”

Temps de lecture : 3 minutes

modernisation de ses points de vente @clesdudigitalDécidément très active, l’enseigne Monoprix poursuit la modernisation de ses points de vente avec le déploiement de nouveaux services.

Lyf vient de déployer son application de paiement mobile Lyf Pay dans près de 300 magasins Monoprix et Monop’ en France. Le projet qui avait été initié avant la crise sanitaire, a été mis œuvre avec l’aide de Toshiba Global Commerce Solutions qui a intégré les APIs de Lyf et qui équipe les caisses du distributeur. Il concerne à la fois les caisses traditionnelles (de moins en moins nombreuses en magasin) et les caisses automatiques. La seconde étape sera de convaincre les quelques 200 franchisés de l’adopter. Avec ce nouveau mode de paiement qui intègre automatiquement les avantages fidélité et la dématérialisation du ticket de carte bancaire, Monoprix veut faire du passage en caisse «une expérience fluide, simple et sans contact». La marge de progression au moment des périodes de pics d’activités notamment est importante. Dans certains point de vente, comme le magasin Monoprix du centre commercial Westfield Forum des Halles à Paris, la fluidité des caisses automatiques est loin d’être au rendez-vous (comme a pu le constater la rédaction des Clés du Digital). Mais ce mode de «paiement augmenté» qui intègre en une transaction unique le paiement, les avantages fidélités et les offres commerciales de l’enseigne «affiche déjà de bonnes performances chez Franprix et Casino» (deux autres enseignes du même groupe).

paiement avec les mobiles @clesdudigital
Frédéric Leclef

«En caisse, un bouton Lyf s’affiche au milieu de l’écran au moment de payer. Il suffit de scanner le QR code. L’opération en un seul geste remplace la présentation de la carte de fidélité, le paiement sans contact qui est sans plafonnement, et la récupération du ticket de caisse», explique Frédéric Leclef, directeur général délégué de Lyf. Les premiers constats montrent un usage de ce nouveau mode de paiement plus soutenu au niveau des caisses automatiques. «Cela correspond à notre cœur de cible. Sur les dernières mois nous avons multiplié par trois nos taux de trafic depuis que l’on a équipé les caisses automatiques. Les clients sont aussi de plus en plus nombreux à passer par ces caisses et la tendance est à la dématérialisation, aux wallets, à la démocratisation de tous ces usages. La crise a accéléré le phénomène». Pour l’enseigne, qui récupère des datas anonymisées c’est aussi un moyen de développer sa connaissance client et d’animer sa base de consommateurs sur mobile. Des dispositifs de communication ont été déployés en magasin via les stop caisse et affiches notamment pour informer les clients de cette innovation.

modernisation de ses points de vente @clesdudigitalRedonner du pouvoir au magasin

Avec ce nouveau service, Monoprix fait un pas de plus dans sa stratégie ominicanal et surtout dans sa volonté de redonner du pouvoir au magasin. Après avoir déployé à grande échelle la plateforme de computer vison Captana de Ses-Imagotag pour piloter ses rayons tout au long de la journée, détecter les ruptures en quasi-temps réel et ainsi améliorer la satisfaction client, le distributeur se rapproche aussi de plus en plus du concept de magasin sans caisse. En 2017, il avait lancé «Monop’easy», développée par les équipes en interne en partenariat avec la start-up Snapp’ pour permettre aux clients de régler leurs achats directement via leur smartphone et depuis l’application Monoprix. Cette fonctionnalité est toujours disponible sous l’entête «coupe-file». Les clients scannent leurs articles au fur et à mesure de leur courses et paient dans l’application. Lyf qui déploie déjà cette technologie «scan and go» dans les stations-service Total ou encore chez Brico Dépôt, discute aussi avec des partenaires technologiques comme Ses-Imagotag dont les étiquettes intelligentes et connectées pourraient encore optimiser le paiement en rayon avec des prix «mieux disant». «Ce sont des sujets prospectifs même si les cycles d’innovation raccourcissent », estime Frédéric Leclef. Soutenu dans sa croissance par BNP Paribas, Crédit Mutuel, Auchan, le groupe Casino, Mastercard et Oney, Lyf compte aujourd’hui parmi ses clients les enseignes Carrefour, Auchan et continue de déployer son service de paiement à table, sans appel à un serveur ni déplacement à la caisse, dans l’univers de la restauration.

Je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, JE M’INSCRIS A LA NEWSLETTER

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-neuf − 17 =