OneStock se dote de nouveaux moyens avec Silverfleet Capital

Temps de lecture : 3 minutes
une nouvelle étape de son développement @clesdudigital
Benoit Baccot, Romulus Grigoras et Vincent Charvillat

L’éditeur de logiciels OneStock franchit une nouvelle étape de son développement avec l’entrée à son capital de Silverfleet Capital.

Éditeur de solutions logicielles dorchestration de commandes, de « click and collect », de « ship from store » ou encore de e-réservation, OneStock ouvre son capital à Silverfleet Capital. Ce fonds européen n’a pas souhaité divulguer le montant de son investissement. Il est «significatif» mais Silverfleet Capital reste minoritaire selon Romulus Grigoras, le fondateur et pdg de OneStock. L’actionnaire va intégrer le conseil de surveillance de l’entreprise aux côtés des actionnaires historiques, dirigeants et business angels. «Nous avons commencé à rechercher un investisseur l’année dernière qui puisse nous accompagner dans notre croissance. Nous entrons dans l’âge de la maturité»,  explique Romulus Grigoras.

L’entreprise dont le siège est à Toulouse et qui développe une solution de gestion des commandes pour le retail omnicanal a commencé à équiper le marché des enseignes de mode. Elle a ensuite progressivement élargi son portefeuille au luxe, à d’autres secteurs spécialisés comme la jardinerie, le bricolage (Truffaut, Mano Mano), le jouet (PicWicToys), l’animalerie (Pets at Home) ou encore le secteur du le BtoB (Wurth) aujourd’hui en pleine croissance. «Il y a aussi les marchés de la joaillerie, de l’ameublement et d’autres que nous couvrons peu. Notre objectif est de tripler notre taille en trois ans et d’enregistrer une croissance de 50% chaque année, comme celle que nous avons connue en 2020», assure Romulus Grigoras. Le dirigeant veut aussi accélérer la présence de l’entreprise à l’international en commençant par ouvrir des filiales en Italie et en Allemagne dès cette année, en plus de son bureau existant à Londres, puis dans les pays nordiques. Il s’intéresse aussi à l’Asie à la demande de ses clients et à l’Amérique du Nord. «La croissance du  marché de l’ »order management system » sur lequel nous opérons est estimée à 25% à 30% par an sur les prochaines années. Il est temps pour nous de prendre une plus grande part de ce gâteau même si aujourd’hui nous disposons déjà de la plus grande base installée de clients en Europe», affirme le Pdg.

Exploiter tous les stocks

OneStock qui s’appuie sur une équipe d’environ 70 personnes aujourd’hui, compte recruter une trentaine de personnes cette année et accélérer sa roadmap en déployant des solutions plus sophistiquées pour l’exploitation des stocks, comme les stocks futurs ou en transit, avec davantage d’automatisation et d’algorithmes. «Silverfleet Capital a perçu que nous étions sur un segment porteur. C’est une société de capital développement en ligne avec nos ambitions et dont les dirigeants pensent que l’on peut faire encore mieux».

L’investisseur annonce avoir déjà apporté des financements à 128 entreprises d’Europe du Nord depuis 1990 pour un total de 3,7 milliards d’euros. Présent avec des bureaux à Paris, Londres et Munich, il accompagne les projets de croissance de PME valorisées entre 20 et 300 millions d’euros. Il a développé un portefeuille dans le retail avec des participations notamment chez Histoire d’Or, La Fée Maraboutée, mais aussi dans les technologies comme ec4u et Bulpros, deux éditeurs de solutions cloud digitales.

« OneStock est une formidable success story avec une proposition de valeur unique. Sa capacité à répondre au plus près aux besoins de ses clients, associée à l’agilité et aux spécifications techniques élevées de sa solution, lui confèrent une position unique pour consolider et développer sa position de leader du marché de l’OMS dans les pays où elle opère. Nous sommes impatients de débuter notre collaboration pour travailler ensemble à construire un leader mondial des solutions OMS », a déclaré Alex Brebbia, associé en charge du Fonds Européen de Développement chez Silverfleet Capital.

J’ai aimé cet article, je souhaite lire les prochains articles des Clés du Digital, je m’inscris à la newsletter

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Tous nos articles sont exclusifs.

Je soutiens la presse, JE M’ABONNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 × trois =