Oui.sncf dévoile ses recettes pour s’engouffrer dans l’ère du conversationnel

Oui.sncf cherche à démocratiser les nouveaux usages au service de la relation client et travaille en mode agile pour les développer.

Oui.sncf se pose en pionnier du « conversationnel » et le fait savoir. En février dernier, le groupe français s’est ainsi allié à l’afficheur JCDecaux pour lancer une campagne pilotée par l’intelligence artificielle invitant les voyageurs à dialoguer avec Ouibot, son assistant conversationnel. Au total, cette « Iaffiche » posée à Paris Gare de Lyon et Gare Saint Lazare du 14 au 19 février aurait entraîné quelques 300 000 conversations en langage naturel avec le robot. Avec cette opération de communication, Oui.sncf veut se donner une image de précurseur et d’entreprise innovante et cherche aussi à démocratiser ses nouveaux usages au service de la relation client. Comme le rappelle Evelyne Papon, en charge des projets digitaux et de . . .

/... la suite de cet article est réservée aux abonné(e)s Premium /

Je ne suis pas abonné Premium mais je veux lire cet article ! A partir de 15 € TTC pour lire tous les articles Premium pendant 15 jours ou plus si affinité.

Je suis déjà abonné Premium, je m'identifie

Les Clés du Digital est le média de la transformation digitale = 100% indépendant, 0% pub. Aucun article n’est sponsorisé. Tous nos sujets sont choisis par la rédaction.